Les Randos de Fred & Paul

Etape 5 : Emptinne → Conjoux (21 km) réalisée en avril 2013

La météo est bien différente aujourd'hui, le manteau et le parapluie sont nécessaires pour débuter cette journée. Nous retrouvons rapidement le RAVeL (ancienne ligne 126), dont l'histoire est contée sur des panneaux explicatifs le long du parcours. La prospérité qui découla de la ligne 126 fut ressentie jusqu'au cœur des campagnes. Les longues distances, qui étaient depuis la nuit des temps ressenties comme un obstacle, parurent bien vite dérisoire aux yeux de tous.

GR 575-576 : panneau explicatif ligne 126

Avant d'atteindre les faubourgs de Ciney, nous passons sous la nationale 4. Au Moyen-âge et aux temps modernes, Ciney dépend de la principauté de Liège mais, « porte de l'Ardenne », elle est très fréquemment pillée. Dès le XIVe siècle, ses foires sont renommées. Aujourd'hui encore, son marché aux bestiaux (le second plus grand marché couvert d'Europe) attire chaque vendredi des centaines de marchands.

La première Ciney fut tirée le 23 juin 1978, au Café Rubens, en plein cœur de Ciney. Roger Demarche est à la base de cette bière. Il sillonne la région pour en placer les premiers tonneaux. Cette boisson remporte un franc succès si bien que dans la décennie suivante et sous l'impulsion d'Alken-Maes, la Ciney est produite en quantité importante et devient l'une des bières les plus célèbres de Belgique. La Ciney est une bière de haute fermentation, qui se décline aujourd'hui en deux variantes : blonde et brune.

GR 575-576 : bière de Ciney

Nous nous arrêtons brièvement sur la place Monseu, dont le nom date de la fin du XVIe siècle. Le prince-évêque de Liège souhaitait créer une place publique que l'on nomma Cour Monseigneur et qui fut « wallonisée » en Cour Monseu. La place est le centre même de la vie cinacienne. Le kiosque a été construit sur les plans du kiosque de Spa et est considéré aujourd'hui comme l'un des plus beaux de Wallonie. L'histoire raconte que lors de la première rénovation, le peintre avait badigeonné les plaques sans noter au préalable le nom des compositeurs et musiciens célèbres. Ne retrouvant plus le dernier nom, il nota le nom d'un compositeur et musicien local : Xavier Schlögel.

GR 575-576 : Ciney, kiosque, place Monseu

La collégiale est dédiée à Notre-Dame de l'Assomption mais, la paroisse a pour patron St-Nicolas, d'où parfois son appellation d'église St-Nicolas. L'édifice a été construit sur le site de divers sanctuaires qui ont été ravagés à de multiples reprises à partir du XIIe siècle et chaque fois reconstruit. La disposition actuelle de l'église date de sa reconstruction en 1618 après une destruction complète en 1613 à la suite d'un ouragan.

Certains historiens pensent que l'imposante tour, datant du XIe siècle, était à l'origine un ouvrage de défense. Son clocher n'a pas résisté à la tornade de juillet 2010 qui a causé de nombreux dégâts à Ciney et dans les environs. Depuis cette catastrophe, l'accès à l'intérieur de la collégiale est interdit.

GR 575-576 : Ciney, collégiale Notre-Dame

Nous quittons Ciney par le parc St-Roch, l'unique espace vert de la ville. Etabli à l'extérieur de la ville historique ; on y trouvait jadis, des pâtures et la maladrerie de Ciney qui portait le nom de « Chapelle et ermitage St-Roch ». De Ciney à Leignon, le GR 575-576 reste sur une route asphaltée et sans grand intérêt, mais cela nous permet d'avancer plus rapidement car, même s'il ne pleut pas, le ciel est très menaçant.

Un peu avant le village de Leignon, nous croisons le GR 577. Cet itinéraire de grande randonnée (170 km) fait le « Tour de la Famenne » via notamment Marche-en-Famenne, Rochefort, Houyet et Durbuy. Nous ferons route commune avec ce GR sur un peu plus de 7 km.

GR 575-576 : jonction avec le GR 577

Nous passons à côté du château de Leignon, hélas bien caché derrière de hautes haies. Ce château néo-gothique, appelé « Le château aux milles fenêtres » subit de nombreuses transformations en 1895 et 1900. Les nouveaux plans du château sont dessinés par l'architecte Auguste Van Assche, qui a également restauré le château de Spontin. L'ensemble en L est recouvert de moellons de calcaire. Il possède de nombreuses tourelles, créneaux et pignons à gradins typiques de la fin du XIXe siècle. Le château possède une certaine symbolique liée au calendrier. En effet, on y dénombre 365 fenêtres (365 jours), 4 tours (4 saisons), 52 chambres (52 semaines) et 12 escaliers (12 mois).

GR 575-576 : château de Leignon

Petite pause boisson près de l'église Ste-Marie de Leignon avant de traverser la ligne de chemin de fer Namur - Arlon et de grimper vers le point le plus élevé de cette semaine : le Tilleul de Ronvaux, à 340 m d'altitude. Là-haut, nous trouvons un banc, un peu à l'abri du vent, pour l'arrêt de midi. Ce tilleul multi-centenaire, avec sa grande croix en bois, marquait un relais sur le chemin de pèlerins de St-Hubert. D'ici, par beau temps, nous pourrions avoir un très beau point de vue sur le Condroz et la Famenne... il faudra revenir !

GR 575-576 entre Leignon et le Tilleul de Ronvaux GR 575-576 : Tilleul de Ronvaux

Nous continuons sur la crête « le tige » pendant environ deux kilomètres. Juste avant de tourner sur la droite, nous devons appeler l'une des personnes de notre quatuor, partie en avance, qui allait continuer sur le GR 577.

GR 575-576 entre le Tilleul de Ronvaux et le Tilleul de Conjoux GR 575-576 : jonction avec le GR 577

Nous contournons un petit étang artificiel avant de nous diriger vers le Tilleul de Conjoux. Situé au lieu-dit « La Baraque de Conjoux », il sert de point de repère pour délimiter les terres et propriétés, c'est le deuxième plus gros tilleul de Belgique. Cet arbre remarquable par son âge, que l'on estime à environ 400 ans, ne mesure pas moins de 8,85 m de circonférence.

GR 575-576 entre le Tilleul de Ronvaux et le Tilleul de Conjoux GR 575-576 : Tilleul de Conjoux

A partir d'ici, le balisage est un peu trop discret et nous devons bien chercher pour trouver le début d'une allée qui va nous mener jusqu'au plus beau tronçon de cette journée : le sentier de Conjoux (réhabilité en 2010). C'est par ce petit chemin, serpentant entre le bois et les prairies, que nous arrivons devant l'église de Conjoux à 14h.

GR 575-576 : sentier de Conjoux GR 575-576 : sentier de Conjoux