Les Randos de Fred & Paul

Etape : Autour d'Hasselt (18 km) réalisée en janvier 2019

Info : pour effectuer cette étape, nous avons pris le train entre les gares d'Hasselt et de Kiewit.

L’étape du jour va entièrement s’effectuer sur le territoire de la commune d’Hasselt, sous un ciel bien bleu et une température proche de zéro degré. Depuis la gare de Kiewit, nous devons parcourir environ trois kilomètres afin de rejoindre le tracé du GR 5. C’est au niveau du pont permettant à l’Overdemerstraat de franchir le canal Albert que nous retrouvons les balises blanches et rouges.

Nous suivons l’Overdemerstraat jusqu’à un rond-point où nous prenons, sur la gauche, la Galgebergstraat ; après une centaine de mètres, nous tournons à droite dans la Semmestraat. Pendant 1,3 km nous marchons sur cette route, quasi rectiligne, bordée d’arbres. Sur ce trajet, nous franchissons le Slangbeek. Ce ruisseau prend sa source dans la réserve naturelle de Slangbeekbron et s’écoule vers les Ballewijers. Il forme ensuite la frontière entre Kiewit, un hameau de la commune d’Hasselt, et Zonhoven, jusqu’à la voie ferrée (Hasselt - Anvers). Le cours d’eau passe finalement sous le canal Albert avant de se jeter dans le Demer.

GR 5 entre Herkenrode et Kiewit

Nous quittons l’asphalte pour prendre, sur la droite, un chemin herbeux en bordure d’un champ. 200 mètres plus loin, nous entrons dans la réserve naturelle « Platwijers » où nous allons progresser durant 800 mètres. Ce site, qui s'étend sur environ 100 ha, se situe dans la partie sud-ouest de Zonhoven, le long de la ligne de chemin de fer Hasselt - Anvers. La réserve naturelle est constituée de très nombreux étangs qui offrent le gîte et le couvert à plusieurs espèces d’oiseaux. Les rares sentiers accessibles au public sont en fait les digues des étangs.

GR 5 entre Herkenrode et Kiewit, Platwijers

Après cet agréable parcours au bord de quelques étangs partiellement gelés, le GR 5 retrouve l’asphalte. À l’entrée d’un quartier résidentiel, nous découvrons une pierre dressée qui sert de frontière entre Hasselt et Zonhoven. La question de la limite entre les deux communes a été source de conflits pendant 500 ans (de 1333 à 1813) ; elles se disputaient toutes les deux un morceau de lande adjacente. En octobre 1666, en présence du magistrat d’Hasselt et d'un représentant du prince-évêque Maximilien de Bavière, les limites entre Zonhoven et Hasselt ont été fixées et délimitées au moyen de 21 bornes en pierre bleue. Une seule de ces pierres est toujours à sa place d'origine, celle que nous voyons ici.

En dépit de ces bornes frontières, la bataille pour le morceau de lande continua sans interruption. La fixation définitive des limites municipales a finalement eu lieu, en 1813, sous l’égide de Napoléon. Sur la pierre, du côté d’Hasselt, on devine les armoiries de la ville d'Hasselt et celles du prince-évêque de Liège. Du côté de Zonhoven, on peut lire ce message en latin « Non ultra sonhovienses sub poena corporali ex edicto sermi anno 1666 ». Cela signifie que, suivant le décret de 1666, tout habitant de Zonhoven qui franchit la frontière sera puni par un châtiment corporel.

GR 5 entre Herkenrode et Kiewit, borne frontière de 1666

Pendant environ 2 km, le parcours est un peu moins « intéressant ». Nous franchissons la ligne de chemin de fer Hasselt - Anvers avant de la longer sur 500 mètres. Nous continuons ensuite, toujours sur l’asphalte, parallèlement au Slangbeek, jusqu’à la N74.

GR 5 entre Herkenrode et Kiewit

De l’autre côté de l’axe routier, nous empruntons une piste réservée au cycliste et pénétrons, 600 mètres plus loin, grâce à un portillon, dans la réserve naturelle de Kiewit. Celle-ci, d’une superficie de 130 hectares, appartient à la ville d’Hasselt. Nous traversons une prairie puis, nous poursuivons notre progression, au bord d’un petit étang, sur des caillebotis.

La réserve naturelle de Kiewit fait géographiquement partie de la Campine limbourgeoise, où l’on rencontre de nombreux lacs et étangs peu profonds. Ces petites dépressions, essentiellement en forme de cuvette, se trouvent principalement dans les sols sableux apparus au cours des dernières glaciations. Ces petits étangs naturels, avec des niveaux d'eau variables, ne sont pas alimentés par un ruisseau ; ils regorgent d'insectes comme les libellules.

GR 5 : réserve naturelle de Kiewit

Nous franchissons un autre portique et suivons brièvement un chemin asphalté. Nous tournons ensuite à droite dans le parc du château de Kiewit, faisant lui aussi partie de la réserve naturelle. Le tracé blanc et rouge emprunte des larges allées forestières et traverse un petit cours d’eau : le Schijnbroekbeek. Un peu plus loin, nous longeons un étang et passons devant une chapelle. À proximité de cette dernière, un poteau du GR 5 nous informe des différentes distances par rapport à notre position.

GR 5 : réserve naturelle de Kiewit GR 5 entre Herkenrode et Kiewit, poteau distances GR 5

Il est presque 13h et nous aimerions trouver un établissement où effectuer la pause pique-nique. Même si le soleil est bien présent, la température assez fraiche, ne nous incite pas à nous poser sur un banc en pleine nature. Par chance, nous trouvons, près du château, une taverne « Koe-vert » où nous sommes autorisés à manger nos tartines à condition de prendre une consommation, ce qui semble évident ! Nous nous laissons tenter par des bières locales : la « Coccinelle » pour moi, la « Qui Vivit » pour Paul.

GR 5 : bières Coccinelle et Qui Vivit

Après cette pause, nous quittons le domaine en empruntant une allée forestière puis, nous franchissons à nouveau le Schijnbroekbeek. Alors que nous traversons une prairie, nous sommes surpris de découvrir que nous arrivons à Houffalize ! Près de nous se trouve l’épave d'un avion de chasse américain abattu, à Houffalize, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le pilote s'est enfui jusqu’à Kiewit où la résistance l'a caché dans le grenier du château.

GR 5 : réserve naturelle de Kiewit, Schijnbroekbeek GR 5 : réserve naturelle de Kiewit, épave d'avion

Par un portillon, nous pénétrons dans un pré que nous traversons en direction d’une forêt. Nous progressons, pendant 700 mètres, au milieu des résineux puis, nous prenons sur la gauche un étroit sentier longeant des étangs.

GR 5 entre Kiewit et Hasselt GR 5 entre Kiewit et Hasselt, Visvijver

Nous atteignons ensuite l’endroit où le GR 5 se sépare en deux branches : une (officielle) qui continue vers Genk et Maastricht et une autre (variante) qui permet de se rendre jusqu’à la ville d’Hasselt ; c’est cette seconde option que nous choisissons aujourd’hui.

GR 5 : séparation de la variante vers Hasselt

Après la traversée de la ligne de chemin de fer Hasselt - Genk, le tracé blanc et rouge se poursuit sur un sentier, pas toujours très visible, le long du Zusterkloosterbeek. Ce ruisseau fortement sinueux, d'environ 8 km, possède une pente assez importante (0,4 %). À Bokrijk, il alimente plusieurs grands complexes d’étangs situés à l’est et à l’ouest du domaine. Dans le passé, le cours d’eau se dirigeait directement vers le Demer à Hasselt. De nos jours, il débouche dans le canal Albert au niveau du complexe d'écluses. Le Zusterkloosterbeek tire son nom du fait que Bokrijk était la propriété de l'abbaye d'Herkenrode. Cette dernière a joué un rôle important dans le développement des étangs dans la région car les sœurs possédaient et utilisaient beaucoup de ces étangs pour la pisciculture.

GR 5 entre Kiewit et Hasselt, Zusterkloosterbeek

À la fin de ce beau tronçon, nous retrouvons l’asphalte durant 400 mètres et passons à côté d’une école primaire. Nous revenons temporairement le long du Zusterkloosterbeek puis, nous prenons, un peu plus loin, un dernier chemin forestier. Lorsque celui-ci se termine, nous empruntons, vers la gauche, une piste cyclable parallèle à la Consciencelaan. Par un sentier, à l’arrière d’un quartier résidentiel, nous arrivons à la N75.

Grâce au passage piéton, nous traversons cette grand-route et prenons une rue, dans un zoning industriel, menant au canal Albert ; nous abordons ici la moins belle partie de l’étape. Nous longeons le canal, sur 500 mètres, jusqu’à l’écluse d’Hasselt puis, nous continuons sur l’autre rive pendant 550 m. Ce complexe d'écluses a été construit lors de la construction du canal dans les années 1930 et comprend trois écluses de 10,10 mètres de hauteur : deux de 136 x 16 mètres et une autre de 196 x 24 mètres.

GR 5 entre Kiewit et Hasselt, canal Albert

Par la Sasstraat, nous aboutissons au R71, le grand ring d’Hasselt, sous lequel nous passons via le passage souterrain aménagé pour les cyclistes. Nous longeons le Jardin Japonais et traversons, 250 mètres plus loin, le Demer. Cette rivière, qui prend sa source au nord-est de Tongres, traverse notamment Hasselt, Diest, et Aarschot avant de se jeter dans la Dyle à Werchter (au nord de Leuven) après un parcours de 85 km. Le GR 5 se dirige vers le centre d’Hasselt en cheminant dans le parc Kapermolen. Avec ses 30 hectares, il constitue le plus grand espace vert du centre-ville ; on y trouve notamment la piscine communale et un skatepark.

GR 5 : Hasselt, parc Kapermolen

Nous découvrons ensuite l’ancienne prison qui héberge aujourd'hui la faculté de droit de l'université d’Hasselt. Le bâtiment a conservé de nombreux symboles qui trahissent son ancienne fonction. Nous traversons le R70, le petit ring d’Hasselt, et longeons le béguinage avant de cheminer dans les rues piétonnes de la ville.

GR 5 : Hasselt, faculté de droit (ancienne prison)

Dans le centre-ville, nous admirons notamment la cathédrale Saint-Quentin qui porte la marque des nombreuses modifications subies au cours des siècles. L'église du VIIIe siècle a été remplacée, trois siècles plus tard, par une église romane, à laquelle est venue s'ajouter par la suite une tour romane. Durant plusieurs siècles l'église s'est agrandie avec des ajouts comme des bas-côtés mais aussi de nombreux éléments gothiques.

La tour, de 62 mètres de haut, date de 1725 ; elle possède un carillon de 47 cloches qui est considéré comme le meilleur du pays. L'architecture intérieure de l’édifice est de styles variés ; on peut y admirer quelques beaux vitraux gothiques. La plupart des meubles sont originaires de l'abbaye d'Herkenrode. L’église a été élevée au rang de cathédrale en 1967 lorsque le diocèse d'Hasselt fut créé.

GR 5 : Hasselt, cathédrale Saint-Quentin

Sur la place principale (Grote Markt) nous apercevons la maison « Het Sweert » qui, avec ses colombages, est l'une des maisons les plus célèbres d'Hasselt. Elle est ainsi nommée d'après un panneau qui montre une épée dans un poing ganté ; c'était le symbole des pharmaciens. Cette maison est déjà mentionnée en 1462, mais l'aspect actuel date principalement de 1659, lorsque la maison a été radicalement rénovée. À l'origine, c'était une auberge mais, en 1713, elle est devenue une pharmacie… ce qu’elle est toujours aujourd’hui.

GR 5 : Hasselt, Het Sweert

En traversant la ville pour rejoindre la gare, où se termine cette étape, nous découvrons plusieurs sculptures et œuvres d’art…

GR 5 : Hasselt, sculptures Dokter Willems & Batopillo GR 5 : Hasselt, sculptures Hendrik en Katrien