Les Randos de Fred & Paul

Etape 6 : Genk → Zutendaal (15 km) réalisée en janvier 2020

Info : pour effectuer cette étape, nous avons pris le bus De Lijn 45 entre Zutendaal (Bessemer) et Genk (Shopping Center).

Vers 10h, nous descendons du bus, à proximité de la gare de Genk. Afin de rejoindre le tracé du GR 5 là où nous l’avons quitté il y a un an, nous refaisons le parcours en sens inverse jusqu’à Kattevennen. Ce tronçon de trois kilomètres traverse d’abord le « Molenvijverpark ». Ce site était à l’origine un marais, très humide, traversé par le Dorpsbeek. Il a été transformé en parc, en 1967, et propose aujourd’hui 10 ha d’étangs et d’espaces verts, à deux pas du centre-ville. Par la présence, dans ce parc, de douze cadrans solaires uniques et originaux, le site est aussi dénommé « Zonnewijzerpark ».

GR 5 : Genk, Molenvijverpark

De l’autre côté du ring est, nous suivons le Planetenpad. Comme son nom l’indique, ce sentier s’intéresse aux planètes et l’on trouve pour cela de grands panneaux avec diverses informations sur les huit planètes de notre système solaire. Ce parcours d’1,4 km, totalement dans les bois, s’effectue principalement sur des caillebotis.

GR 5 : Kattevennen, Planetenpad

De retour sur l’itinéraire « officiel » du GR 5, nous évoluons, pendant deux kilomètres, au milieu des bois. Nous sommes ici à l’entrée du parc national de la Haute Campine qui est le plus grand domaine forestier et naturel de Flandre. Ce parc naturel, inauguré officiellement le 23 mars 2006, assure la gestion et la protection de plus de 5700 ha de forêts et de bruyère. Le parc s'étend sur les communes de Dilsen-Stokkem, Maasmechelen, Zutendaal, Lanaken, Genk et As.

GR 5 entre Genk et Zutendaal

Avec une altitude se situant entre 50 et 100 mètres, le Parc national des Hoge Kempen constitue la partie la plus élevée de la Campine. Il s’est « construit » à partir des débris que la Meuse charriait depuis les Ardennes au cours de la dernière glaciation. C’est donc la seule région de Flandre où le sol est entièrement constitué de pierres de toutes natures et de tous gabarits. Le sol sablonneux et constitué de gravier était si pauvre que la seule économie agricole possible était l’élevage de moutons et de vaches. Afin de disposer d’une quantité suffisante de fourrage et de paille, la végétation était périodiquement brûlée et fauchée. C’est ainsi qu’est né ce paysage de bruyère si typique.

Outre la zone sèche avec ses dunes continentales et la zone humide avec ses fagnes et ses tourbières, le Parc national est principalement constitué de forêts de résineux. Ces bois, plantés pour répondre à la demande de bois d’étayage destiné aux mines de charbon, sont peu à peu transformés en forêts plus naturelles. La production de charbon, qui ne dura que 90 ans, a modifié le paysage et le mode de vie en Haute Campine.

GR 5 entre Genk et Zutendaal

Près du village de Wiemesmeer, nous découvrons une reproduction de la grotte de Lourdes. En 1907, Mathijs Thijssen, un habitant du village, plaça une statue de la Vierge Marie, au bord du chemin, en remerciement d’une guérison. En 1925, suivant la volonté d’une de ses filles, Mathijs Thijssen, fit construire cette grande grotte. De mai à septembre, tous les samedis à 18h30, une messe, en plein air, y est célébrée. Les 2,5 km qui nous séparent de Zutendaal, même s’ils se déroulent principalement dans les bois, sont moins passionnants. Presque tout ce tronçon s’effectue sur l’asphalte : tantôt sur des petites routes, tantôt sur des pistes cyclables.

GR 5 entre Genk et Zutendaal, Wiemesmeer GR 5 entre Genk et Zutendaal

Dans le centre de Zutendaal, le tracé blanc et rouge (très sommaire), permet d’admirer l’église dédiée à Notre-Dame. L’aspect actuel de l’édifice date d’une restauration effectuée en 1896 mais, son origine remonte au XIVe siècle. Nous passons à côté du presbytère qui a été construit par les Norbertins de l'abbaye d'Averbode. À l'origine, un bâtiment du XVIIe siècle se trouvait ici ; il a été remplacé par l'édifice actuel, de style classique, en 1783. Le portail d'entrée, daté de 1661, est le seul vestige du premier bâtiment.

GR 5 : Zutendaal, église Notre-Dame GR 5 : Zutendaal, presbytère

Comme il est midi et qu’il ne fait pas très chaud, nous tentons notre chance dans un café pour pouvoir y manger nos tartines. Face au refus du patron, nous décidons de poursuivre encore un peu la randonnée. C’est, 500 mètres plus loin, à la cafeteria du centre sportif que nous trouvons notre bonheur.

Après la pause, nous longeons des terrains de football et revenons ensuite, pour notre plus grand plaisir, sur les sentiers et les chemins de terre au milieu des bois. Un panneau à l’entrée de Zutendaal nous annonçait justement qu'elle est la commune la plus boisée de Flandre ! Le GR 5 passe à côté du Lieterberg, un centre d’accueil et de tourisme qui dispose d’un musée consacré aux insectes.

GR 5 entre Zutendaal et Stalken

Nous prenons la direction de l’Hesselsberg, une colline (87 m d’altitude) avec, à son sommet, une statue de 6 mètres de haut de la Vierge Marie. Après avoir brièvement suivi le Broekerbeek, nous tournons à gauche et entamons un parcours nettement plus vallonné. Aux XVIIIe et XIXe siècles, on trouvait ici de nombreuses prairies humides. En raison de l'arrivée de grandes entreprises industrielles et minières, le nombre d'agriculteurs a chuté considérablement après la Seconde Guerre mondiale. L'agriculture devint de plus en plus une occupation accessoire et les prairies humides ont disparu. Aujourd’hui, là où c'est techniquement et financièrement possible, l’ASBL Limburgs Landschap tente de restaurer ces anciennes zones naturelles.

GR 5 entre Zutendaal et Stalken

Alors que le soleil parvient enfin à percer la couche nuageuse, nous découvrons, au bord du chemin, une pierre gravée d’un poème de Leonard Nolens. Ce poète nous invite à ralentir et à prendre le temps…

GR 5 entre Zutendaal et Stalken GR 5 entre Zutendaal et Stalken, Leonard Nolens

Nous franchissons deux portillons et contournons le Bezoensberg. Nous poursuivons notre balade au milieu des bois, dans la vallée du Bezoensbeek, et longeons les « Stalkerschans ».

GR 5 entre Zutendaal et Stalken GR 5 entre Zutendaal et Stalken

C’est à l’entrée du hameau de Stalken (commune de Zutendaal), près d’un monument en pierre dédié à l’écrivain Jeroen Brouwers, que nous quittons le tracé blanc et rouge. Afin de rejoindre la voiture garée au bord de la N77, près de l’arrêt de bus, nous devons encore marcher 1,7 km sur de petites routes.

GR 5 entre Zutendaal et Stalken, Jeroen Brouwers