Les Randos de Fred & Paul

Etape : Zutendaal → Maastricht (19 km) réalisée en février 2020

Info : pour effectuer cette étape, nous avons pris le bus De Lijn 45 entre Maastricht (Bosscherweg) et Zutendaal (Bessemer).

Une semaine plus tard, nous voici de retour à Stalken (commune de Zutendaal). Étant garé près de l’arrêt de bus, au bord de la N77, nous devons d’abord marcher 1,7 km, sur de petites routes, afin de retrouver le tracé blanc et rouge.

Pendant huit kilomètres, nous progressons au milieu des bois (résineux essentiellement) sur d’agréables sentiers et chemins. Une partie de ce parcours passe par la réserve naturelle « De Hoefaart » ; d’une superficie de 60 hectares, celle-ci se situe entre les communes de Bilzen, Lanaken et Zutendaal.

GR 5 entre Zutendaal et Lanaken GR 5 entre Zutendaal et Lanaken

Ce long parcours forestier se termine à proximité du château Kewith (ou Kiewit). Cette propriété qui, avant la Révolution, appartenait à une communauté religieuse est aujourd’hui un établissement hôtelier. Nous traversons un premier quartier résidentiel puis, nous évoluons, pendant 600 mètres, sur un chemin de terre entre deux terres cultivées.

GR 5 entre Zutendaal et Lanaken

Le GR 5 passe, via quelques sentiers, au milieu d’un autre quartier résidentiel et atteint ainsi le centre de Lanaken. Nous prenons quelques minutes pour visiter l’église Sainte-Ursule ; cet édifice néogothique a été érigé en 1864. Le bas-relief qui orne le portail d’entrée représente le curé Smeyers (maître d’œuvre) recevant les plans de construction des mains de sainte Ursule. Le roi Léopold Ier, venu en visite après l’achèvement de la construction de l’église, commanda la réalisation d’un vitrail.

GR 5 : Lanaken, église Ste-Ursule

Par la Jan Rosierlaan, nous arrivons devant le centre culturel de Lanaken où nous découvrons un poteau en bois. Celui-ci annonce la jonction du GR 5 et du GR 561 : Kempen - Maaspad ; nous avons déjà rencontré ce sentier de grande randonnée à Diest (où il débute). Les deux GR seront communs, pendant 8 km, jusqu’au centre de Maastricht.

Lanaken : jonction GR 5 et GR 561

Un passage souterrain, nous permet de franchir la N78 en toute sécurité puis, nous empruntons la passerelle par-dessus le canal Briegden - Neerharen. Au bout de ce pont, nous tournons à droite et descendons, 250 mètres plus loin, au bord du canal, près d’une écluse. Sur cette dernière, nous devinons ce qui ressemble à un pont ferroviaire.

GR 5 entre Lanaken et Maastricht, canal Briegden - Neerharen

Cette ligne de chemin de fer (17,2 km) allait de Maastricht à Beverst où elle rejoignait la ligne 34 vers Hasselt. Les premiers projets de liaison ferroviaire entre Hasselt, Maastricht et Aix-la-Chapelle datent de 1849. Début 1853, l'arrêté royal approuve la construction du chemin de fer sur le territoire belge. Le 1er octobre 1856, la ligne est mise en service et l'AM (Aachen - Maastrichtsche Spoorweg - Maatschappij) est responsable de son exploitation. L'itinéraire rectiligne original entre Eigenbilzen et Lanaken a été modifié lors de la construction du canal Albert en 1930-1939.

La ligne ferroviaire a été fermée en avril 1954 pour le transport de passagers et en novembre 1992 pour le transport de marchandises. Entre Maastricht et Lanaken, en 2009, la ligne de chemin de fer a été rénovée avec une subvention de l'Union européenne et réutilisée pour le transport de marchandises. Un pont ferroviaire monumental traversant la Brusselseweg à Maastricht a également dû être rénové. Le 8 juin 2011, pour la première fois depuis des années, un train circulait sur cette ligne ferroviaire mais, depuis septembre 2016, elle est à nouveau fermée.

Durant deux kilomètres, nous marchons sur le chemin de halage. Le canal Briegden - Neerharen relie, en 5 km, ces deux villages ; sa construction débuta en 1930 et dura 4 ans. Le but était de relier le canal Albert au canal Zuid-Willems tout en évitant de passer par les Pays-Bas au niveau de Maastricht. Au terme de ce tronçon rectiligne et un peu monotone, nous prenons, sur la droite, une petite route suivie brièvement. Un peu avant le château (ancienne abbaye) de Hocht, nous tournons à gauche, sur un chemin de terre où nous évoluons pendant un kilomètre.

GR 5 entre Lanaken et Maastricht, canal Briegden - Neerharen GR 5 entre Lanaken et Maastricht

L’an 1182 est traditionnellement considéré comme la date de fondation de cette abbaye qui prend le nom de Sainte-Agathe, un fait rare étant donné que les abbayes cisterciennes sont toutes consacrées à Notre-Dame. Les moines quittent cependant le domaine et s’établissent près d’Aubel, dans la vallée de la Berwinne, pour fonder l'abbaye du Val-Dieu en 1216. L’évêque de Liège envoie, en 1217, des religieuses du Saint-Sauveur (d’Aix-la-Chapelle) pour remplacer les moines.

Le monastère se sécularise au fil des siècles et, comme beaucoup d’autres, devient un simple couvent pour dames nobles. Les admissions se font au constat de quartiers de noblesse et les critères sont de plus en plus stricts. Les vœux de pauvreté et célibat n’y sont plus guère respectés. En 1623, sur ordre de l’abbé général de Cîteaux, un mur est érigé tout autour de l’abbaye pour empêcher les visites des hommes.

L'abbaye est plusieurs fois occupée par des armées étrangères. Ainsi, elle sert de quartier général au maréchal Maurice de Saxe lors du siège de Maastricht de 1748 pour les troupes françaises qu’il commande. Le 7 mai de cette même année, la capitulation de Maastricht est signée à Hocht. En 1773, le couvent est fermé. Les bâtiments servent de hangar à marchandises et passent entre les mains de divers propriétaires. Aujourd’hui, le palais abbatial (ou château de Hocht), la ferme et le domaine sont propriétés privées et ne sont pas accessibles aux visiteurs. L’ensemble est classé au patrimoine national de Belgique et protégé.

Le tracé blanc et rouge rejoint le canal Zuid-Willems (Zuid-Willemsvaart en néérlandais) où quelques jeunes s’entrainent à l’aviron. Avant sa construction, la seule liaison fluviale entre Maastricht et ’s-Hertogenbosch était la Meuse. Le canal a été baptisé d'après le roi Guillaume Ier ; c'est lui qui a pris la décision, en 1822, de le construire. Initialement, il s'appelait Willemsvaart (canal Guillaume) mais, suite à la construction d’un deuxième Willemsvaart en Drenthe, on distingua les deux par l'adjonction de Noord et Zuid. La distance entre les deux extrémités du canal est de 122,5 km, et la dénivellation de 40 mètres. Afin de remédier à cette dénivellation, il a fallu construire 21 écluses. Dans les années 1960, la partie du canal située dans le centre et au sud de Maastricht a été comblée pour permettre la construction du Maasboulevard.

GR 5 entre Lanaken et Maastricht, Zuid-Willemsvaart

Près du village de Smeermaas, nous traversons le Zuid-Willemsvaart et suivons la Brugstraat jusqu’au bord de la Meuse. Juste avant de franchir un portillon permettant d’accéder à un sentier qui longe le fleuve, nous découvrons une ancienne borne frontière.

GR 5 entre Lanaken et Maastricht, borne frontière

Après l'indépendance de la Belgique en 1830, plus de dix ans se sont passés avant que la frontière avec les Pays-Bas ne soit officiellement fixée. Le premier pas fut la signature du traité des XXIV articles, le 19 avril 1839 à Londres. Un deuxième traité, signé à Maastricht le 8 août 1843, fixa définitivement le tracé de la frontière. Celle-ci fut matérialisée par la pose de 365 poteaux en fonte. Après l'endigage de l'ancien bras de mer du Zwin en 1869, quatre poteaux supplémentaires furent ajoutés. Ceux-ci sont placés essentiellement aux endroits où la frontière change de direction. Historiquement, depuis un poteau frontalier, on devait pouvoir voir le poteau suivant ; de nos jours, cela n'est plus toujours possible.

Le GR 5 suit la Meuse pendant deux kilomètres mais malheureusement la brume, très présente aujourd’hui, ne nous permet pas de profiter de ce beau paysage. De retour sur l’asphalte, à l’entrée de Maastricht, nous franchissons l’écluse Bosscherveld. Celle-ci se trouve sur le petit canal de connexion (Afvoerkanaal) entre la Meuse et le Zuid-Willemsvaart.

GR 5 entre Lanaken et Maastricht, la Meuse GR 5 entre Lanaken et Maastricht

C’est un peu plus loin, dans le quartier du Boschpoort, que se termine cette étape.