Les Randos de Fred & Paul

Etape 8 : Vielsalm → Burg-Reuland (22 km) réalisée en septembre 2020

Vers 10h, nous commençons cette étape, au pied de l’église Saint-Gengoul. Nous quittons le centre de Vielsalm (360 mètres d’altitude) en montant le long de la N823. Un kilomètre plus loin, au-delà d’un rond-point, l’ascension se poursuit, durant 700 m, sur une petite route traversant un quartier résidentiel.

Le GR 5 emprunte, en légère montée, un chemin empierré en lisière de prairies puis, un sentier pénétrant dans un bois. Nous arrivons ainsi, à nouveau, près de la N823 mais prenons peu avant cette dernière un chemin caillouteux progressant au bord de la forêt. Sur la gauche, un panneau nous informe sur la réserve naturelle des Quatre-Vents. Celle-ci a été créée en 1987 et est gérée par les Cercles des Naturalistes de Belgique. En 2013, le site, s'élevant à 520 m d'altitude, a été sensiblement étendu suite à la coupe des plantations d’épicéas qui subsistaient en périphérie. Aujourd’hui, afin de conserver durablement les landes humides qui font la richesse des Quatre-Vents, un troupeau d’une trentaine de moutons pâture le site.

GR 5 entre Vielsalm et Commanster GR 5 entre Vielsalm et Commanster

Grâce à une petite passerelle, nous franchissons le ruisseau de Bêche et prenons la direction du Grand Bois de Bovigny dans lequel nous évoluons pendant 2,5 km. En chemin, juste après avoir traversé le ruisseau des Fagnes (petit affluent du Glain), nous passons à côté des Près aux Tambales. Cet ensemble de prairies de grande valeur écologique regroupe plusieurs types de végétations dont des pâtures non ou peu amendées, des fragments de pelouses maigres et de nardaies.

GR 5 entre Vielsalm et Commanster GR 5 entre Vielsalm et Commanster

Nous apprenons que la technique d’abissage était jadis pratiquée ici. Le principe était de dévier le cours d’eau de son lit en créant un petit canal sur les hauteurs des prairies et d’y installer un système de barrages pour que l’eau puisse s’écouler dans le pré. Cette technique permettait de réchauffer plus vite le sol au printemps (à cette période, en Ardenne, la température de l’eau est plus élevée que celle du sol encore gelé) et d’y amener des minéraux de façon à obtenir davantage de foin.

GR 5 entre Vielsalm et Commanster

À la sortie de la forêt, nous suivons un chemin de terre progressant entre des prairies et arrivons, après 1,5 km, à l’entrée de Commanster. Nous effectuons la pause de midi dans ce village et plus précisément au Vieux Château (ouvert uniquement le week-end) où nous dégustons la Cervoise. Cette grosse bâtisse a été construite par Henri-François Baptiste, échevin à la cour de Salm et mayeur de Gouvy, en 1741 (la date figure sur le linteau de la porte d’entrée).

GR 5 : Vieux Château de Commanster GR 5 : Cervoise du Vieux Château de Commanster

Nous traversons Commanster et quittons un peu plus loin la province de Luxembourg pour revenir dans la province de Liège ; la fin de la partie belge du GR 5 se déroulera, en région germanophone, dans les Cantons de l’Est. Le tracé blanc et rouge, en légère descente, évolue d’abord au milieu d’une forêt avant de continuer, entre les prairies, vers Braunlauf.

GR 5 entre Commanster et Braunlauf GR 5 entre Commanster et Braunlauf

Peu avant ce village, nous passons entre les talus d’une ancienne ligne de chemin de fer. Cette section de la ligne 163, construite par des centaines de prisonniers de guerre russes pendant la Première Guerre mondiale, reliait Gouvy à Saint-Vith. Jadis, il y avait ici un grand viaduc à cinq arches, de 125 m de long ; dynamité en juin 1940 par les forces armées belges, il fut d'abord remplacé par un pont provisoire puis par ce grand talus percé d'un petit pont. Le trafic de passagers a été interrompu en 1953 et le trafic de marchandises au début des années 1960.

Au-delà de Braunlauf, peu après une exploitation agricole, nous abandonnons enfin l’asphalte sur lequel nous progressions depuis Commanster (six kilomètres !) pour un chemin de terre descendant vers le ruisseau de Braunlauf. Nous découvrons, au bord de ce cours d’eau, une petite borne frontière en schiste portant l’inscription C (Crombach) et T (Thommen) ; cette pierre marquait la limite entre ces deux communes. Aujourd’hui, les villages appartiennent à Saint-Vith pour le premier et Burg-Reuland pour le second.

GR 5 entre Braunlauf et Grüfflingen GR 5 entre Braunlauf et Grüfflingen, borne frontière

Par un chemin caillouteux, nous montons rejoindre la N827 près du village de Grüfflingen. Nous empruntons cette route sur une centaine de mètres et franchissons ensuite la N62. De l’autre côté de l’axe routier, nous poursuivons l’ascension sur une petite route de campagne en direction du bois de « Grüfflingenhart ». À peine entrés dans celui-ci, nous le quittons déjà pour descendre un chemin herbeux se faufilant entre les prairies.

GR 5 entre Grüfflingen et Burg-Reuland GR 5 entre Grüfflingen et Burg-Reuland

Après avoir traversé un vallon, nous montons, pendant environ un kilomètre, un chemin forestier où nous cueillons quelques myrtilles. Lorsque le balisage blanc et rouge amorce la descente vers le hameau d’Alster, nous quittons le tracé pour rejoindre le village d’Oudler (commune de Burg-Reuland) où nous avons laissé la seconde voiture ce matin ; un parcours, essentiellement forestier, de 2 km.

GR 5 entre Grüfflingen et Burg-Reuland