Les Randos de Fred & Paul

Etape 15 : Poudally → Cahors (18 km) réalisée en juin 2016

Il est 8h30 lorsque nous quittons le gîte de Poudally pour entamer les dix-huit derniers kilomètres de cette semaine sur le GR 65. A Cahors, nous serons à mi-chemin entre Le Puy-en-Velay et St-Jean Pied de Port. Le ciel est nuageux ce vendredi matin ce qui n’est pas pour nous déplaire après la canicule des jours précédents mais, le répit ne sera que de courte durée !

Après 1 km de petits chemins au milieu des pelouses sèches, nous retrouvons le tracé rouge et blanc et donc le « Cami Ferrat » sur lequel nous avions déjà marché hier en fin d’étape. Nous allons suivre l'ancienne voie romaine une bonne partie de la journée.

Chemin entre le gite de Poudally et le GR 65 GR 65 entre Mas de Vers et Cahors

Avant la sédentarisation des hommes, les Causses du Quercy étaient couverts par la forêt. Les seules pelouses alors existantes étaient probablement confinées aux corniches rocheuses et aux éboulis non boisés des vallées. Vers 5000 ans avant Jésus-Christ, les premiers agriculteurs commencent à défricher la forêt. L’élevage s’étend et les espèces végétales et animales s’installent progressivement dans ces espaces ouverts. Pendant des siècles, la pratique d’un pâturage soutenu des troupeaux et le prélèvement régulier des arbres et arbustes pour les besoins domestiques (chauffage, cuisine) vont contribuer à la création et au maintien de ces vastes surfaces d’herbage naturel.

Vues de loin, les pelouses sèches semblent monotones mais, si l’on prend le temps de regarder, on découvre une véritable mosaïque de petits milieux différents, dans lesquels une multitude d’espèces animales et végétales trouvent les conditions favorables à leur existence.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, pelouse sèche

Nous traversons la D10 et poursuivons en face sur un chemin caillouteux, toujours le « Cami Ferrat », filant ici à travers champs, à la limite d’un bois. Puis, après trois kilomètres presqu'en ligne droite, nous tournons vers la gauche pour suivre une petite route qui descend vers Le Pech.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, Cami Ferrat GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, Cami Ferrat

Au début de cette route, dans la vallée du Cieurac, nous découvrons le lavoir et la fontaine d’Outriols. Plus loin, émergeant au-dessus des arbres, nous apercevons le château de Cieurac. Très bel exemple de la Renaissance française, il a été édifié par la famille de Cardaillac entre 1480 et 1503.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, fontaine d'Outriols GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, château de Cieurac

Nous quittons le goudron pour un chemin de terre longeant le ruisseau de Cieurac. Après la traversée de la D49, nous prenons un sentier, au milieu des hautes herbes, qui nous rapproche de l’autoroute A20 sous laquelle nous passons un peu plus loin. Aussi dénommée « L’Occitane », cette autoroute relie Vierzon à Montauban via Limoges.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors

Le GR 65 monte, en parallèle à la D6, sur des petits chemins pentus pour nous ramener à une altitude de 275 mètres. Si nous quittons le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy dans lequel nous avons eu plaisir à randonner durant deux jours, nous sommes encore et toujours sur le « Cami Ferrat ».

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors GR 65 entre Mas de Vers et Cahors

Nous longeons le terrain de football de Flaujac-Poujols avant de nous engager sur un chemin très caillouteux. Pendant un kilomètre, nous allons descendre pour atteindre une combe, environ 70 mètres plus bas.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, descente dans une combe GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, descente dans une combe

Nous effleurons la D22 puis passons à côté d’une cazelle, assez originale du point de vue de sa toiture, avant d’entamer la lente remontée de la combe de Laze, sur un large chemin caillouteux. Lorsque le chemin s’arrête, c’est par un sentier grimpant en lisière de bois que nous arrivons au hameau de La Quintarde.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, caselle GR 65 entre Mas de Vers et Cahors, chemin dans une combe

Nous traversons le hameau puis la D6 pour retrouver un chemin qui, durant 2,5 km, va nous faire progresser sur une large crête au milieu d’une végétation rappelant celle du causse.

GR 65 entre Mas de Vers et Cahors GR 65 entre Mas de Vers et Cahors

Tout à coup, au niveau d’une antenne, tandis que le parcours retrouve le goudron, nous apercevons au loin Cahors. Il ne nous reste qu’un kilomètre pour atteindre la ville mais celui-ci sera très éprouvant pour les genoux car nous allons passer de 240 à 125 mètres d’altitude. Passage sous la voie ferrée avant d’atteindre le Lot que nous franchissons grâce au pont Louis-Philippe.

GR 65 vue sur Cahors

De l’autre côté du pont se trouve l’octroi, une minuscule pièce où jadis on faisait payer aux visiteurs un droit d’entrée dans la ville. Un drapeau, devant le bâtiment, attire notre attention et nous incite à y entrer... ce que nous faisons. Là, nous sommes accueillis par deux dames qui nous proposent un rafraichissement ainsi qu’une petite collation. Nous nous asseyons quelques instants pour discuter et répondre aux diverses question posées afin de connaitre, entre autre, nos impressions sur le Chemin de St-Jacques.

GR 65, Cahors : l'octroi

Il est près de 13h et, n’ayant pas prévu de pique-nique, nous nous mettons à la recherche d’un restaurant. Au hasard des petites rues de la vieille ville, nous trouvons une crêperie qui conviendra parfaitement. Après le repas, nous allons jusqu’au gîte, situé un peu en dehors du centre-ville. Nous patientons dans le garage aménagé en attendant l’ouverture du gîte à 14h30. Dans ce garage se trouvent une vingtaine de casiers pour ranger les bagages car, ici aussi, nous ne pouvons rien emmener dans la chambre.

GR 65, Cahors : gîte Serge

Serge, le propriétaire qui a déjà été à Compostelle plusieurs fois, nous explique le fonctionnement des lieux avant de nous mener vers le dortoir de 4 lits où nous ne serons que Paul et moi... Nous profitons de notre après-midi libre pour visiter Cahors et ses principaux monuments. Le repas du soir est pris dans la salle à manger du gîte en compagnie du propriétaire et de six autre pèlerins dont Mario et Hélène, rencontrés la veille. Cette dernière soirée se passe dans une très bonne ambiance, nous faisant regretter de ne pas continuer encore quelques jours le Chemin !

Cahors : gîte

Demain à 11h, devant la gare de Cahors, nous prendrons la navette de la Malle Postale pour retourner jusqu’à Conques afin de récupérer la voiture.

Cliquer ici pour consulter la suite des étapes entre Cahors et Aire sur l'Adour