Les Randos de Fred & Paul

Etape 6 : Vossem → Perk (22 km) réalisée en octobre 2016

L'église St-Paul de Vossem a probablement été construite vers 1200, en grès local. Le bâtiment d'origine avait une nef, deux bas-côtés, une abside allongée à l'est et à l'ouest, comme une extension, une tour sans porte. L'église était accessible par deux petites portes dans les murs sud et nord. Cette dernière était appelée « la porte des défunts », car, lors des funérailles, le corps du défunt sortait par cette porte avant d’être enterré quelque part autour de l’église. La porte sud a été murée vers 1700.

Streek-GR Groene Gordel : église de Vossem

L’église subira d’importantes modifications sous l’impulsion du curé Maximilien Snel qui la modifiera de 1687 à 1721. Fils d’une très riche famille, il veut mettre l’église au goût du jour - le baroque - et ainsi suivre les directives du Concile de Trente. Celui-ci prévoit d’ouvrir les bâtiments à la lumière et de couvrir d’un enduit blanc et sobre tous les murs décorés. Le curé passe à l’action : il enlève des piliers, rehausse le toit et la tour, condamne certaines fenêtres et en ouvre d’autres plus grandes. L’entrée se fait désormais, dans la tour, par un large porche dont la porte présente encore un blason d’Heverlee et le millésime 1699.

Dans le chœur, on remarque d’anciennes fresques du XIIIe siècle. Découvertes, sous leur badigeon blanc, en 1971, elles attendront jusqu’en 1992 pour être restaurées. On peut vaguement distinguer un calvaire en rouge et vert, une croix et un motif en zigzag. Dans une seconde phase, une crucifixion gothique a été peinte par-dessus ces vestiges romans. On peut encore apercevoir les apôtres disposés par paires sur le mur du chœur.

Streek-GR Groene Gordel : église de Vossem, anciennes fresques

Il est presque 10h30, le temps d’effectuer le transfert des voitures, lorsque nous débutons cette étape. Par un sentier le long de la Voer, nous rejoignons la Dorpstraat. La Voer prend sa source dans le Kapucijnenbos à Tervuren, à une altitude d'environ 80 mètres. À travers les étangs de Warande, elle s’en va vers Vossem, Leefdaal et Bertem. Elle se jette dans la Dyle à Leuven après un parcours d’une quinzaine de kilomètres.

Streek-GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg, le long de la Voer

Nous empruntons un sentier bétonné au bout duquel le Streek-GR Groene Gordel abandonne le Streek-GR Dijleland qui continue tout droit vers Leefdaal et Bertem. Le tracé jaune et rouge suit la Boterstraat qui, après les dernières maisons, devient un beau chemin pavé. Celui-ci grimpe lentement nous faisant passer de 58 à 84 mètres d’altitude. Au sommet, nous prenons un chemin herbeux passant au milieu des champs. Le ciel qui était menaçant depuis le début de l’étape se décide à nous offrir une petite averse. Le parapluie étant inefficace à cause du vent, il nous faut enfiler la cape afin de rester plus ou moins au sec.

Streek-GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg

Nous traversons la N3 (Leuven - Bruxelles) et poursuivons en face, toujours sur un chemin herbeux dans la campagne. Le Streek-GR atteint le village de Moorsel mais n’y entre pas, préférant prendre un chemin caillouteux se dirigeant vers le Hogenbos. Ce chemin marque la limite entre les communes de Tervuren et Kortenberg. C’est dans cette dernière que nous cheminerons les douze prochains kilomètres.

Streek-GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg

À Kortenberg, la plupart des chemins et sentiers ont été recensés et numérotés. On y distingue les « buurtweg » (en général trois mètres de largeur) et les « voetweg » (d’une largeur d’environ 1,60 m). Nous suivons, pendant un kilomètre, le voetweg 42 en lisière du Hogenbos. La pluie ayant momentanément cessé, nous pouvons un peu mieux profiter du paysage environnant.

Streek-GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg, le long du Hogenbos

À l’entrée du hameau de Vrebos, nous retrouvons un chemin pavé que nous empruntons jusqu’à un carrefour où se dresse, adossée à un mur, une petite chapelle dédiée à Notre-Dame de Rosberg. À l’origine, cette chapelle, construite en 1961 par un habitant de Vrebos, ne se trouvait pas ici mais la construction de l’autoroute E40, au début des années 1970, nécessita son déménagement.

C’est sur le buurtweg 3, un chemin pavé devenant ensuite un chemin de terre, que nous nous dirigeons, à travers la campagne, vers l’E40. Nous franchissons cette autoroute, assez calme ce dimanche midi, et continuons sur la Hollestraat vers le centre fédéral fermé « De Grubbe » à Everberg. Créé par la loi du 1er mars 2002 comme centre de placement provisoire pour mineurs ayant commis un fait qualifié d’infraction, il héberge des garçons de 14 à 18 ans pour une période maximale de deux mois et cinq jours. Depuis mai 2010, ce centre n'accueille plus que des jeunes placés par des juges de la jeunesse d'arrondissements judiciaires néerlandophones.

Streek-GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg

Le tracé jaune et rouge nous emmène dans un chemin creux dénommé « Holle weg ». On l'appelle ainsi parce que sa surface se situe en dessous des terres environnantes. L’utilisation de cette voie, pendant des siècles, par les piétons et les calèches, a conduit à un processus naturel d'érosion. Le sol ainsi ameubli se creuse et s’approfondi jours après jours ; le processus continuera tant que le chemin restera non pavé.

Streek-GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg, le Holleweg

Après être passé devant une chapelle, nous prenons le voetweg 24 qui chemine, pendant 300 mètres, le long des jardins de la Merodestraat. Il est près de 13h, quand nous nous arrêtons dans un café du centre d’Everberg, où se trouvent déjà de nombreux cyclistes, pour manger nos tartines.

Streek GR Groene Gordel entre Vossem et Everberg

Je me rends jusqu’à l’église d’Everberg, à quelques mètres du café, avant que le groupe ne reprenne sa route pour parcourir les douze kilomètres de l’après-midi. Dédiée à St-Martin et St-Louis, l’église possède encore sa tour romane du XIIe siècle. Le chœur, du XVIe siècle, est de style gothique tardif. La nef et les deux bas-côtés de style néo-gothique ont été reconstruits, entre 1890 et 1893, selon les plans d’Henri Beyaert (celui dont le portrait figurait sur les billets de 100 francs belges entre 1977 et 1995). À l’intérieur, on peut voir d'anciennes pierres tombales des familles de Rubempré et de Merode ; durant des siècles ces familles avaient des privilèges et des places réservées dans l'église.

Streek-GR Groene Gordel : église d'Everberg Streek-GR Groene Gordel : église d'Everberg

Nous quittons le centre d’Everberg en empruntant le voetweg 24. Ce sentier rejoint la Steenhofstraat où l’on peut admirer, sur la gauche, le Biesthof, un ancien corps de ferme dont la partie la plus ancienne date de 1647. De 1684 à 1984, cette ferme a appartenu aux princes et comtes de Rubempré et de Merode.

Streek-GR Groene Gordel : Everberg, Biesthof

Afin d’aller admirer le château d’Everberg, nous faisons une petite infidélité au tracé du Streek-GR. Everberg devint une principauté en 1686 au bénéfice des princes de Rubempré, grands veneurs du Brabant. Le château, situé dans les marais, appelé « Hof van Montenaken » est la construction la plus intéressante de la commune. En 1743 il fut le théâtre d'une aventure romantique. Le troisième prince de Rubempré se maria avec la femme de chambre de sa mère, ce qui lui coûta quelques mois de prison et la perte de son titre de grand veneur. Les comtes, ensuite princes, de Merode ont succédé aux Rubempré et leurs descendants occupent toujours le château.

Le château actuel a été construit, en 1725, en style classique rehaussé d'éléments Louis XVI. Au début du XIXe siècle le comte Charles Guillaume de Merode y habita comme seul survivant de la famille. Il fut bourgmestre de Bruxelles, sous Napoléon Ier. Son mariage lui assura une nombreuse progéniture dont le comte Felix de Merode, membre du gouvernement provisoire et fondateur de la branche dite « de Rixensart » ; le comte Frédéric de Merode qui tomba sur le champ de bataille lors des journées révolutionnaires de 1830 ; le comte Henri de Merode, fondateur de la branche ainée dite « de Westerlo » et le comte Werner qui reçut Everberg en héritage.

Streek-GR Groene Gordel : Everberg, château de Mérode

De retour sur le tracé jaune et rouge, c’est à travers bois que nous nous dirigeons vers le centre sportif de Kortenberg. Là, nous entrons dans le parc de l’ancienne abbaye de Kortenberg. On trouve référence dès 1095 d’un ermitage puis d’une abbaye de moniales sur la colline de « Curtenberg » Au XIIIe siècle, la communauté s'établit à l'endroit actuel au creux du vallon du « Minneveld » et adopte la règle de St-Benoit. L'église abbatiale primitive est restée l’église paroissiale de Kortenberg jusqu'en 1771.

Streek-GR Groene Gordel entre Everberg et Kortenberg Streek-GR Groene Gordel : ancienne abbaye de Kortenberg

En 1312, l'abbaye accueille les signataires de la Charte de Kortenberg, première constitution applicable au Duché de Brabant. En 1777, la dernière abbesse, fait construire un nouveau bâtiment principal. L'abbaye est fermée sur ordre du gouvernement de la République Française en 1796. Elle est vendue en deux ans plus tard et, immédiatement après, le site est démoli ; il n'en subsiste aujourd'hui que le bâtiment principal et quelques bâtiments annexes. Ainsi disparait une institution qui, durant sept siècles, joua un rôle marquant dans la vie religieuse et politique de notre région.

Streek-GR Groene Gordel : ancienne abbaye de Kortenberg

Nous continuons, sous un ciel à nouveau très menaçant, vers la N2 que nous suivons pendant 200 mètres avant de nous diriger vers la gare de Kortenberg. Nous empruntons le tunnel sous les voies puis la rue parallèle au chemin de fer avant de retrouver, pendant trois kilomètres, un parcours campagnard. Celui-ci passe tout près de l’aéroport de Zaventem et les avions qui y atterrissent passent quelques dizaines de mètres au-dessus de nos têtes, ce qui est assez impressionnant. Notre groupe s’arrête quelques minutes afin d’observer ce bruyant spectacle.

Streek-GR Groene Gordel entre Kortenberg et Perk

Sur notre gauche, se trouve une étrange construction ronde. Il s’agit d’une balise radio pour le guidage des avions : un VOR « VHF Omnidirectional Range ». Les stations VOR émettent des fréquences VHF comprises entre 108 et 118 MHz. Grâce à un instrument dans le cockpit, le pilote détermine sur quelle radiale (de 1 à 360 degrés) d’une balise radio VOR il se trouve.

Streek-GR Groene Gordel entre Kortenberg et Perk, balise VOR de Steenokkerzeel

Nous ne prolongeons pas trop cette pause car il nous reste encore 7 km à parcourir et les nuages sombres se rapprochent de plus en plus. Après être passés à côté d’un ancien poteau directionnel, c’est sous la pluie que nous atteignons le hameau de Lemmeke.

Streek-GR Groene Gordel entre Kortenberg et Perk, poteau directionnel

Le Streek-GR Groene Gordel traverse la N21 et continue vers le hameau de Lelle qu’il n’atteint cependant pas car, il bifurque vers la gauche devant une belle demeure de la fin du XVIIIe siècle appelée « In den Molensteen ».

Streek-GR Groene Gordel entre Kortenberg et Perk : In den Molensteen

En suivant, à travers bois, deux ruisseaux canalisés : le Lellebeek et le Molenbeek, nous nous approchons du château de Ribaucourt (que nous ne verrons pas). Datant du XIIe siècle, ce château, remanié au XIXe siècle, compte plus de 200 chambres. Il a connu quelques hôtes illustres dont le roi Louis XV, en mai 1746, et le maréchal Montgomery.

Streek-GR Groene Gordel entre Kortenberg et Perk

Nous prenons un dernier chemin de terre, au milieu des champs, avant de rejoindre la chaussée de Kampenhout. Là, nous quittons le tracé jaune et rouge et continuons sur cette route vers le village de Perk (600 mètres hors GR).