Les Randos de Fred & Paul

Etape 2 : Noorbeek → Gulpen (13 km) réalisée en novembre

Nous voici de retour à Noorbeek, trois jours plus tard, pour parcourir cette deuxième étape. Si au total nous allons marcher 21 km aujourd’hui, nous ne ferons que 12,5 km sur le Krijtlandpad. Jusque Slenaken, nous suivrons l’itinéraire « normal » puis, nous prendrons la variante, ou itinéraire de liaison, reliant ce village à Gulpen. Le retour vers Noorbeek (non décrit dans ce résumé) s’effectuera essentiellement sur des petites routes bétonnées au milieu des champs et vergers.

Noorbeek, un des villages les plus au sud des Pays-Bas, tire son nom du ruisseau « Noor », qui y prend sa source et qui se jette dans la Voer, en Belgique. Vers 10h15, nous quittons le village en montant la Vroelenstraat. Après 500 mètres, nous prenons, sur la gauche, un chemin de terre passant entre champs et prairies. Noorbeek et ses environs immédiats possèdent une soixantaine de croix de chemin ; elles sont toutes de formes, de tailles et de matières variées.

Krijtlandpad entre Noorbeek et Slenaken

A hauteur d’une ferme, le chemin devient asphalté et poursuit son ascension sur le plateau. Nous rejoignons la N598, près d’un hôtel, et empruntons cette grand-route sur une centaine de mètres. Pendant 1,5 km, nous suivons le Maastrichterweg qui chemine tout près de la frontière belge. Seule exception à ce tracé relativement rectiligne, un petit détour pour emprunter un sentier herbeux en bordure d’un verger.

Krijtlandpad entre Noorbeek et Slenaken

Sur le Maastrichterweg, nous découvrons, à côté d’un ancien poteau indicateur, un puits et une chapelle dédiée à St-Joseph. Celle-ci a été érigée par les villageois, en 1946, en remerciement pour avoir été épargnés pendant la Seconde Guerre mondiale.

Krijtlandpad, Schilberg : chapelle St-Joseph

Nous descendons vers Slenaken (de 213 à 142 mètres d’altitude) que nous apercevons déjà en fond de vallée. Pour atteindre ce village, le tracé jaune et rouge suit un chemin herbeux contournant un champ.

Krijtlandpad entre Noorbeek et Slenaken Krijtlandpad entre Noorbeek et Slenaken

Slenaken, surnommé « de Parel van Zuid-Limburg » (la Perle du Limbourg du sud), se situe dans la vallée de la Gulp. Cette vallée de forme asymétrique a d'un côté des pentes douces qui servent de prairies et de l'autre des pentes plus raides sur lesquelles se trouvent les forêts. Nous sommes ici au cœur du Heuvelland (le pays des collines) qui a été déclaré, en 2005, comme étant l’une des plus belles régions des Pays-Bas. Le village est une destination très prisée des touristes... on y recense pas moins de 5 hôtels !

Krijtlandpad : Slenaken

Une première chapelle dédiée à St-Rémy et appartenant à la paroisse de Sint-Martens-Voeren (Belgique) a été érigée au XIVe siècle. En 1676, Slenaken devient une paroisse indépendante et la chapelle sert probablement d'église jusqu'au XVIIIe siècle. L’église actuelle, datant de 1793, est entourée d’un petit cimetière dont les plus anciennes tombes sont du XVIIe siècle. Devant l’édifice on trouve une fontaine dite : source de l’église. Selon un calcul, avec une moyenne d'un demi-litre par seconde, la source fournit 15 000 m3 par an ; soit de quoi satisfaire pendant trois ans les besoins des 250 familles de Slenaken. La sculpture représente une mère et son enfant regardant le jet d’eau incessant ; elle a été réalisée par une artiste locale.

Krijtlandpad, Slenaken : église St-Rémy

Comme annoncé en début de récit, nous quittons ici, à Slenaken, l’itinéraire « normal » du Krijtlandpad pour emprunter la variante de 7 km menant à Gulpen. Juste après le café restaurant ‘t Brugske, nous prenons sur la gauche un sentier qui va, pendant un kilomètre, longer la Gulp. Cette rivière, longue de 22 km, est le principal affluent de la Gueule. Elle partage avec cette dernière la même origine étymologique ; ces deux noms signifient rivière ou vallée étroite et profonde. La Gulp prend sa source à Hombourg, en Belgique, dans le hameau de Gulpen pour se jeter dans la Gueule à… Gulpen !

Au commencement de ce parcours bien agréable, nous franchissons quelques portillons avant de marcher, dans les prairies, le long des méandres de la Gulp. Nous découvrons sur la gauche un des nombreux moulins qui jalonnent le cours d’eau. Le Broekmolen, également connu localement sous le nom de moulin de Slenaken, aurait été construit en 1773, selon les ancres accrochées sur la façade. A l’origine, ce moulin à grain et à huile, possédait une roue en bois d’un diamètre de 3,60 m et d’une largeur de 1,20 m. Lorsque le dernier meunier est décédé en 1962, le moulin a cessé de fonctionner et peu à peu des machines et des pièces ont été vendues. C’est aujourd’hui une habitation privée.

Krijtlandpad entre Slenaken et Pesaken Krijtlandpad entre Slenaken et Pesaken, la Gulp

Après ce tronçon, plus ou moins plat, nous quittons provisoirement la Gulp et abordons la deuxième côte de la journée ; en 500 mètres, nous passons de 135 à 200 mètres d’altitude. Cette ascension s’effectue sur les chemins forestiers du Groote Bos ; un bois que nous longions depuis Slenaken. Durant la montée, nous trouvons un banc où nous installer pour effectuer la pause de midi.

Krijtlandpad entre Slenaken et Pesaken, Groote Bos

Nous sortons de la forêt mais, après un bref parcours entre les prairies, nous y revenons pour progresser, pendant 600 mètres, à sa lisière. Le tracé jaune et rouge amorce ensuite sa descente, à travers un autre petit bois, vers Pesaken. En cours de route, nous découvrons à plusieurs reprises des planches de bois où figurent des textes ou poésies écrites par Monica.

Krijtlandpad entre Slenaken et Pesaken Krijtlandpad entre Slenaken et Pesaken

Dans le hameau de Pesaken, tout comme dans la plupart des villages que nous traversons avec ce GR, nous pouvons admirer des maisons à colombages. Ces demeures, dont l’ossature est faite de bois, pierres, paille et argile, étaient jusqu'en 1850 la norme en matière de construction dans le Heuvelland car ces matériaux étaient facilement disponibles et bon marché. La brique était une matière première chère au Moyen-âge que seuls les riches pouvaient se permettre. Si peu de maisons à colombages sont construites de nos jours, celles qui subsistent sont toutes bien rénovées.

Krijtlandpad : Pesaken

Les trois derniers kilomètres de l’étape se déroulent, en légère descente, sur une petite route. Sur la droite, un panneau nous informe qu’il y avait jadis ici un viaduc de 612 mètres de long (à une hauteur de 22 mètres) pour permettre au tram reliant Maastricht à Vaals de franchir la vallée de la Gulp. En 1919, il fut décidé de construire une ligne de tram à vapeur, dont l'exploitation était réservée à la Limburgsche Tramweg Maatschappij (LTM). Les coûts des travaux, débutés en 1921, s'élevaient à la somme très élevée de 5 millions de florins.

L'ouverture officielle de la ligne a eu lieu le 16 avril 1925. L'horaire comportait initialement cinq allers-retours par jour. Dans les années 1933 - 1935, il y avait douze allers-retours quotidiens, mais à la fin des années trente, ce nombre était passé à deux voyages par jour. La raison de ces résultats décevants était la crise économique, mais aussi le fait que ce tram à vapeur était arrivé au moment où émergeaient des moyens de transport plus modernes (camions et bus). Pour la LTM, la perte annuelle de 500 000 florins représentait un lourd fardeau. Le 5 avril 1938, l'exploitation prend fin et l'année suivante, les voies sont démontées. Malgré les investissements importants dans la construction, l'équipement et d'autres installations, la ligne n'a fonctionné que pendant treize ans.

Krijtlandpad entre Pesaken et Gulpen, viaduc du Gulpdal

Notre route longe le domaine du château de Neubourg puis, à l’entrée de Gulpen, nous découvrons un moulin au nom bien attirant « De Pannekoeken Molen ». L'histoire du moulin remonte à 1712 lorsque, avec l'approbation du seigneur de Neubourg et de Gulpen, il est construit en tant que moulin à papier. En 1845, le moulin est acheté par le seigneur de Neubourg qui le convertit, huit ans plus tard, en moulin à grain. En 1905, le moulin est détruit par le feu, mais la roue à eau est épargnée. En 1952, le bâtiment est vendu aux frères Roex, dont les ancêtres exploitaient le moulin depuis plus d'un siècle en tant que locataires. C’est à présent un café restaurant.

Krijtlandpad, Gulpen : Pannekoeken Molen

Le parcours de cette courte étape se termine vers 13h30 dans le centre de Gulpen, il ne nous reste plus qu’à retourner à notre point de départ en passant, notamment, par le château de Neubourg.

Krijtlandpad, Gulpen : château de Neubourg