Les Randos de Fred & Paul

Etape 4 : Vaals → Gulpen (17 km) réalisée en février

Info : pour effectuer cette étape, nous avons pris le bus Arriva 350 entre Gulpen et Vaals.

La région autour de Vaals était déjà peuplée à l'époque romaine. Cependant, la ville actuelle a principalement pris forme grâce aux activités d'un homme : Johann Arnold von Clermont (1728 - 1795). Ce fils d'un drapier d'Aix-la-Chapelle transféra la production de l'entreprise familiale dans le village voisin en 1761, après que les lois de corporation de la ville d'empire l'aient empêché d'étendre sa fabrication. La maison « Von Clermont », dans le centre historique de Vaals, a été construite de 1761 à 1765, pour le drapier. Le bâtiment lui servait de logement et d’atelier de fabrication. On devine l’immense fierté et la suffisance de Johann Arnold von Clermont par l’inscription qu’il fait mettre sur le fronton « Spero Invidiam », ce qui signifie : J'espère être envié. L’édifice est aujourd'hui le siège de l'administration communale de Vaals.

Krijtlandpad : Vaals, Von Clermonthuis

C’est sur cette même place « Von Clermont » que se trouve la source de la Gau. Par sa température constante de 10 degrés pendant toute l’année, cette eau offre des conditions idéales pour le lavage et la teinture de la laine. Aux alentours immédiats, le bâtiment « De Kopermolen » était un moulin à battre le cuivre dont la roue à aube est actionnée par la rivière, maintenant souterraine à cet endroit. En 1737, le moulin est transformé en église protestante par les luthériens aixois qui ne pouvaient exercer leur culte à Aix-la-Chapelle, très catholique. Suivant l’exemple de la cathédrale d’Aix-la-Chapelle, le bâtiment a la forme d’un octogone irrégulier. Depuis 1968, la propriété est devenue un centre culturel.

Krijtlandpad : Vaals, Koperhof

En 1791, Johann Arnold von Clermont acquiert le château « Bloemendal », afin de s’y retirer après sa vie active. En 1794, il s’installe dans cette demeure, de style Louis XVI, pas encore terminée ; il y décède un an plus tard. Après divers usages, le bien est repris par l’ordre des Dames du Sacré-Cœur qui vont y installer un internat pour filles de 1847 jusqu’aux années 1970. Parmi les élèves, on distingue la fille de Sigmund Freud et Rose Fitzgerald, mère du président J.F. Kennedy. En 1990, une chaine hôtelière acquiert et restaure l’ensemble pour en faire un hôtel-restaurant de standing ; celui-ci jouit aujourd’hui d’une réputation internationale.

Krijtlandpad : Vaals, Landhuis Bloemendal

Dans le centre de Vaals, nous découvrons encore deux églises. L’église néo-gothique St-Paul, construite de 1891 à 1893, en remplacement d’un ancien édifice. L’église protestante (photo) dont la tour remonterait à environ 1300.

Krijtlandpad : Vaals, église protestante

C’est par la Bloemendalstraat que nous quittons Vaals. Nous cheminons durant 700 mètres, à travers un quartier résidentiel, avant de trouver, peu après un centre équestre, le premier chemin de terre de l’étape. Ce dernier monte légèrement et rejoint une petite route, suivie jusqu’à Holset.

Krijtlandpad entre Vaals et Holset

L'histoire de Holset remonte à la préhistoire. Ici, les Eburons auraient consacré un temple à Baal et effectué des sacrifices humains. En 515, l’évêque de Maastricht, convertit le temple de Baal en église qu’il place sous le patronage de Ste-Geneviève. En 692, St. Lambert et St. Willibrord visitent Holset. Selon la légende, la source du village avait été empoisonnée par le dieu Baal lorsque les habitants s’étaient convertis au christianisme. Lambert béni la source, d’où sorti un dragon infernal qui disparut pour toujours. L'empereur Lothaire III fit agrandir l'église en 1136. L’édifice a été reconstruit plusieurs fois jusqu'à sa forme actuelle. A travers les âges, le culte de Ste-Geneviève (vénérée contre les maladies oculaires) ne s’est jamais démenti et attire aujourd’hui encore de nombreux pèlerins.

Krijtlandpad : église d'Holset

Nous nous éloignons d’Holset en empruntant un chemin de terre, passant au milieu des champs. 500 mètres plus loin, le Krijtlandpad retrouve l’asphalte sur lequel il progresse pendant environ un kilomètre. Cet itinéraire traverse le hameau de Harles avant d’atteindre le village de Vijlen.

Krijtlandpad entre Holset et Vijlen

A l’entrée de Vijlen, nous découvrons un beau tilleul qui aurait entre 350 et 400 ans ! Tout près de cet arbre, se trouve la maison dite du « Prince Hendrik ». Cette demeure a probablement été construite au nom du prince Hendrik, l’arrière-grand-père de l’actuel roi Willem-Alexander, pour une de ses maîtresses.

Krijtlandpad : Vijlen, Huis Prins Hendrik

Plutôt que de se diriger vers le centre de la localité, le tracé jaune et rouge préfère emprunter d’agréables sentiers au milieu des pâtures. Grâce à des tourniquets, nous passons aisément d’une prairie à l'autre. Sur la droite, nous pouvons voir l’église St-Martin qui, située à 195,62 mètres d’altitude, est l’église paroissiale la plus haute des Pays-Bas. De l’ancienne église, fondée au VIIe siècle par St-Clodulfus, on ne sait pas grand-chose. L’édifice néo-gothique actuel remplace, depuis 1860, l’église médiévale qui fut démolie cette année-là. Le clocher, mesurant 65 mètres, est un point de repère dans toute la région.

Krijtlandpad entre Vijlen et Nijlswiller Krijtlandpad : Vijlen, église St-Martin

Nous descendons la Vijlenstraat et, après une exploitation agricole, nous tournons à droite sur une petite route de campagne, suivie pendant 1 km. Après un beau petit sentier, entre deux haies vives, nous traversons une route plus importante et prenons la direction de Nijlswiller. A l’entrée du village, nous franchissons prudemment la N278, reliant Vaals à Maastricht. De l’autre côté, après avoir traversé le Seizerbeek, nous entamons la première vraie montée de l’étape (de 115 à 164 mètres d’altitude). Celle-ci s’effectue, au milieu des prairies, sur le goudron.

Krijtlandpad entre Nijlswiller et Wittem

Au sommet, 1,2 km plus loin, nous atteignons un carrefour de plusieurs voies. On y trouve un chêne et une croix commémorative en mémoire d'Arnold Bouillon. En 1860, cet ouvrier agricole, en chemin entre Eys et Wahlwiller a été pris dans une violente tempête. Il a voulu s’abriter ici sous un arbre mais celui-ci a été frappé par la foudre... Nous continuons, pendant 1,6 km, sur un chemin caillouteux en légère descente nous offrant de beaux points de vue.

Krijtlandpad entre Nijlswiller et Wittem

Après la traversée d’une route, près d’une aire de pique-nique, nous descendons un chemin creux vers Cartils. Un peu avant ce hameau, le Krijtlandpad opère presqu’un demi-tour et s’en va suivre un étroit sentier entre deux terres cultivées. Un peu avant 15h, nous arrivons à Wittem où nous prenons quelques minutes pour visiter le monastère.

Krijtlandpad entre Nijlswiller et Wittem

Ce monastère, construit entre 1729 et 1733, est aujourd’hui connu comme le lieu de pèlerinage à St-Gerardus Majella. Ce moine, l'un des premiers disciples de l'ordre rédemptoriste, vécut de 1726 à 1755 dans la région montagneuse autour de Naples. Après sa canonisation en 1904, les pères rédemptoristes de Wittem (devenus propriétaires du monastère en 1836) ont prêché dans tout le pays à propos de ce frère originaire du sud de l'Italie. C’est ainsi que Gerardus Majella est devenu populaire parmi les catholiques hollandais. Le nombre de pèlerins venant ici à Wittem augmentant considérablement, l'église, devenue trop petite, a été remplacée, en 1961, par l’édifice actuel. En 1995, une salle de dévotion, dans laquelle on trouve une statue de Gerardus, a été ajoutée.

Krijtlandpad : monastère de Wittem

Le long de la Gueule (93 mètres d’altitude), entre la N595 et la N278, nous découvrons, à quelques pas du monastère, le château de Wittem. Le bâtiment actuel qui se compose d’une tour d'angle ronde avec deux ailes ne forme qu'une petite partie du château médiéval (XIIIe siècle). Depuis 1958, le château est devenu un hôtel-restaurant.

Krijtlandpad : château de Wittem

De l’autre côté des deux axes routiers, nous franchissons un portillon, suivi immédiatement d’un tourniquet, et pénétrons ainsi dans une prairie. Après une ferme, nous retrouvons brièvement l’asphalte avant d’escalader la dernière difficulté de l’étape : le Gulpeberg (157 mètres d’altitude). L’ascension, un peu raide, s’effectue sur un sentier aménagé avec des escaliers.

Krijtlandpad entre Wittem et Gulpen Krijtlandpad entre Wittem et Gulpen

Au sommet, nous effectuons une pause au pied de l’imposante statue de la Vierge, érigée en 1935. D’ici, nous profitons d’un beau point de vue sur Gulpen et ses environs. Afin de retrouver la voiture, laissée le matin dans le centre de la localité, il ne nous reste plus qu’à descendre de cette petite colline.