Les Randos de Fred & Paul

Etape 2 : Drauffelt → Goebelsmühle (20 km) réalisée en 2020

Info : pour effectuer cette étape, nous avons pris le train entre les gares de Goebelsmühle et de Drauffelt.

Il est près de 10h quand nous commençons cette seconde étape qui s’annonce bien vallonnée. Le ciel est nuageux ce matin et le restera une bonne partie de la journée, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Depuis la gare de Drauffelt, nous empruntons le CR 326 sur 200 mètres puis, après le cimetière, nous entamons la première côte. Le chemin forestier grimpe durant 600 mètres, de 328 à 420 mètres d’altitude, et se poursuit en lisière d’un pré bien fleuri.

Sentier du Nord entre Drauffelt et Pintsch Sentier du Nord entre Drauffelt et Pintsch

Le Sentier du Nord évolue pendant un kilomètre sur une petite route de crête, en légère descente, et atteint un carrefour où se dressent une chapelle blanche et une belle croix en pierre. De là, nous descendons vers Pintsch et son église dédiée à Saint-Maximin. Dans le village, on peut voir une des plus anciennes tanneries du pays. Fondée en 1780 par Henri Delvaux, elle a cessé ses activités en 1934.

Sentier du Nord : Pintsch

Au-delà de l’église, nous prenons un chemin herbeux progressant, durant 1 km, au milieu des prairies. Au centre du village de Lellingen, qui a su garder son caractère authentique, nous découvrons la belle chapelle octogonale dédiée à Saint-Pierre. L’intérieur de l’édifice, probablement construit en plusieurs étapes et dont le portail porte la date de 1806, est marqué par des statues et des reliquaires inspirés par la piété populaire rurale de l’âge baroque et du XIXe siècle.

Sentier du Nord entre Pintsch et Lellingen Sentier du Nord : Lellingen, chapelle Saint-Pierre

Nous franchissons le pont surplombant la Pëntsch (rivière que nous suivions depuis Pintsch et qui se jette, à quelques mètres d’ici, dans la Clerve) et restons sur le CR 323 pendant 500 mètres. Nous abordons ensuite la deuxième côte (de 319 à 414 mètres d’altitude) sur un petit sentier. Après avoir profité d’une belle vue sur Lellingen, nous avançons, durant deux kilomètres, à flanc de colline ; un beau parcours forestier, en légère descente, tantôt sur de larges chemins, tantôt sur d’étroits sentiers.

Sentier du Nord entre Lellingen et le château de Schüttbuerg Sentier du Nord entre Lellingen et le château de Schüttbuerg Sentier du Nord entre Lellingen et le château de Schüttbuerg

Par une passerelle en bois, nous traversons un ruisseau et évoluons sur l’autre versant, en surplomb de la Clerve, sur 800 mètres. Le Sentier du Nord rejoint une petite route qu’il suit, en montée, jusqu’au château de Schüttbuerg. Situé sur une étroite crête rocheuse et entouré de forêts très denses, ce château, dont la première mention date de 1406, n'a jamais joué un rôle significatif dans l'histoire militaire ou politique. En 1576, il a été reconstruit dans un style Renaissance (avec de plus grandes ouvertures pour les fenêtres) tout en conservant des parties plus anciennes. Abandonné au début du XIXe siècle, le château est partiellement démoli et ses pierres sont alors vendues comme matériaux de construction.

Sentier du Nord entre Lellingen et le château de Schüttbuerg

En 1936, une restauration est entamée pour en faire une auberge de jeunesse (la plus grande du pays avec près de 200 lits). Inaugurée à l'été 1939 et coïncidant avec l'ouverture du sentier de randonnée reliant s’Hertogenbosch à Luxembourg, elle est récupérée, en 1941, par la jeunesse hitlérienne. Lors de l'offensive des Ardennes, pendant la Seconde Guerre mondiale, les bâtiments ont été gravement endommagés ; des travaux majeurs de restauration ont commencé en 1950. Actuellement, la demeure est privée et ne se visite pas.

Sentier du Nord : château de Schüttbuerg

Nous descendons, par un chemin à flanc de coteau, jusqu’au moulin de Schüttbuerg (1830). C’est près de ce site, privé lui aussi, que nous trouvons un banc, au bord de la Clerve, pour effectuer la pause de midi. De l’autre côté de la rivière, nous nous engageons sur un chemin herbeux qui va peu à peu prendre de la hauteur. Après environ un kilomètre sur cet agréable parcours, où nous avons croisé un sanglier (en métal), nous atteignons un belvédère d’où nous profitons d’un point de vue sur le château de Schüttbuerg et la vallée de la Clerve.

Sentier du Nord entre le château de Schüttbuerg et Kautenbach Sentier du Nord entre le château de Schüttbuerg et Kautenbach Sentier du Nord : château de Schüttbuerg

Ensuite, nous descendons progressivement vers Kautenbach. La localité se situe au confluent de la Wiltz et de la Clerve. Cette première rivière prend sa source près de Bastogne et quitte la Belgique après environ 8 km. Ici à Kautenbach, elle reçoit la Clerve qui est son principal affluent. Après un parcours total de 42 km, la Wiltz se jette dans la Sûre en amont de Goebelsmühle (où nous terminerons cette étape). Kautenbach prend son essor entre 1860 et 1880 lors de la construction des lignes ferroviaires Luxembourg - Liège et Kautenbach - Bastogne ; cette dernière a été fermée en 1967, seul le tronçon Kautenbach - Wiltz existe encore.

Dans le centre du village (257 mètres d’altitude), près d’une chapelle au clocher surprenant, un grand panneau nous informe sur deux itinéraires de randonnée gérés par Escapardenne. Financé par l’Union européenne, la Région wallonne et l’État luxembourgeois, un projet transfrontalier, visant à valoriser le patrimoine de l’Ardenne belgo-luxembourgeoise, a permis la création, en 2012, d’un grand sentier de découverte : l’Eislek Trail. Ce parcours de 104 kilomètres, balisé dans les deux sens (une onde blanche sur un fond bleu), relie en cinq étapes Kautenbach à La-Roche-en-Ardenne. En 2015, un second itinéraire de 53 km, faisant la part belle aux sentiers escarpés et aux crêtes rocheuses (« lee » en luxembourgeois) à travers la vallée boisée de la Sûre, a été créé. Le Lee Trail permet, en 3 jours de marche, de relier Ettelbruck à Kautenbach ; il est balisé comme l’Eislek Trail.

Sentier du Nord : Kautenbach

Nous franchissons la Clerve et montons le CR 322 en direction de l’église, dédiée à Saint-Bernard. Tandis que la route s’en va vers la gauche, nous continuons, en face, sur un sentier grimpant la colline. Après quelques lacets, nous rejoignons un chemin asphalté sur lequel l’ascension se poursuit, en quasi ligne droite, pendant 800 mètres.

Sentier du Nord entre Kautenbach et Goebelsmühle

Arrivés à 402 mètres d’altitude, nous prenons, sur la droite, un chemin de terre (empierré par endroits) sur lequel nous marchons durant 2 km. Au début de ce tronçon, en légère descente, nous effectuons un petit détour vers un éperon rocheux siliceux, appelé « Hockslay », afin d’admirer le beau point de vue sur Kautenbach et la vallée de la Wiltz.

Sentier du Nord : Kautenbach Sentier du Nord entre Kautenbach et Goebelsmühle

Juste avant une passerelle permettant de franchir le Gëischelterbaach, le Sentier du Nord vire à droite et prend un sentier descendant le long du ruisseau. Après 700 mètres, nous traversons le cours d’eau et abordons un tronçon, un peu technique par endroits, au bord de la crête rocheuse « Hoflee ». Ce sentier débouche au bord de la voie ferrée et suit cette dernière, sur un chemin récemment bétonné, pendant 1,7 km. Cette petite route rejoint la N27 à côté du pont sur le chemin de fer et la Wiltz ; celle-ci se jette quelques mètres plus loin dans la Sûre.

Sentier du Nord entre Kautenbach et Goebelsmühle Sentier du Nord entre Kautenbach et Goebelsmühle

En suivant la grand-route sur 400 mètres, nous atteignons la gare de Goebelsmühle où nous terminons, vers 16h, cette étape.