Les Randos de Fred & Paul

GR 129 : Beernem → Aalter (20 km) - février 2021

Info : pour effectuer cette étape de 26 km dont 20 sur le GR, nous avons pris le train entre les gares d'Aalter (4 km hors GR) et de Beernem (1,5 km hors GR).

Afin de rejoindre le tracé blanc et rouge, nous devons, depuis la gare de Beernem, marcher pendant 1,5 km le long de la N638. De retour sur le GR 129, nous restons encore au bord de la grand-route durant 550 mètres. Peu après avoir franchi l’autoroute E40, nous prenons, sur la gauche, une petite route circulant entre les champs. Malgré un panneau annonçant un chemin privé, nous poursuivons dans la même direction et bénéficions ainsi d’un premier tronçon non asphalté.

GR 129 entre Beernem et Bulskampveld

À la fin de ce chemin herbeux, nous empruntons une drève aboutissant au domaine provincial Lippensgoed - Bulskampveld. Le nom « bulskampveld » daterait de 1149 et serait dérivé du germanique « bulnas kampa » : le champ des taureaux. À partir du XVIIIe siècle, les zones fertiles de cette friche sont devenues des terres agricoles et les moins fertiles ont été boisées. Le premier seigneur de Bulskampveld, Lambert Malfait, fit transformer sa ferme en château vers 1800. Le château néogothique actuel date de 1887 et a été construit sur ordre de la famille de Meeus ; le parc a été aménagé par la famille Lippens. En 1970, la province de Flandre occidentale a acheté le domaine.

GR 129 : château Bulskampveld

Par de larges chemins, nous contournons le château et pénétrons ensuite dans le Vagevuurbos. Pendant 5,5 km, nous évoluons dans cette forêt de 220 hectares qui forme avec le Lippensgoed - Bulskampveld voisin (domaine forestier et domaine provincial) la plus grande zone forestière de Flandre occidentale : 540 ha. Le nom « Bois du Purgatoire » fait référence à la chapelle du Purgatoire (que nous ne verrons pas) ; construite en 1962, elle remplace une chapelle plus ancienne qui daterait de 1756.

GR 129 entre Bulskampveld et Doomkerke GR 129 entre Bulskampveld et Doomkerke

Au milieu de ce long tronçon forestier, nous croisons le tracé du GR 131 avec qui nous ferons parcours commun pendant 850 mètres. Ce sentier de grande randonnée traverse en diagonale la Flandre occidentale et relie ainsi, en 143 km, le GR 5A au nord de la province au GR 128 au sud ; il passe notamment par Damme, Dixmude et Ypres.

Jonction entre le GR 129 et le GR 131

Un peu à l’écart du tracé du GR 129, on peut découvrir le monument funéraire d’un aïeul de la reine Mathilde. Le 25 mai 1915, le baron Henri d'Udekem d'Acoz disparaît de son château de Lakebos ; il est retrouvé mort le 2 septembre 1915, enterré dans la forêt. Son assassinat serait lié un crime passionnel commandité par le bourgmestre de Beernem, Etienne de Vrière, qui aurait eu une liaison avec l’épouse du baron.

Peu avant d’atteindre la « Succursale », nous trouvons une aire de pique-nique où effectuer la pause de midi (13h) ; en raison du froid, cet arrêt sera de courte durée ! Ce bâtiment, construit au milieu du XIXe siècle, était jadis une annexe (d’où son nom) d’une école où les apprentis marins venaient se former. De 1913 à 1930, cette institution a accueilli les orphelins de moins de onze ans. Les bâtiments ont ensuite été utilisés par la RTT ; les quatre hauts mâts de transmission, qui servaient autrefois pour les liaisons avec les navires, se trouvent tout près d’ici.

GR 129 entre Bulskampveld et Doomkerke, Succursale

Nous passons à côté d’une zone naturelle dénommée « Gulke Putten ». Ce terme fait référence aux étangs à poissons, datant de la fin du Moyen Âge, qui ont été créés à la suite de l'endiguement de ruisseaux ; ces étangs ont été asséchés et ont disparu. Cet espace a pu être préservé grâce à la RTT (aujourd'hui Proximus) qui a fait, en 1923, l'acquisition de 200 hectares de parcelles de sols humides et très pauvres en éléments nutritifs pour l’installation de sa station de radiodiffusion.

GR 129 entre Bulskampveld et Doomkerke

Par un chemin de terre, en lisière d’un champ, nous arrivons à Doomkerke. Ce village doit son nom à Carolus Doom. En 1859, ce pasteur de Ruiselede installe ici une école. Face au succès de celle-ci et à l’accroissement de la population, le pasteur estime nécessaire de construire une église auxiliaire. L’édifice de style néogothique a été construit en 1867. Au-dessus de la porte d'entrée, le bas-relief représente la Vierge Marie à qui le père Doom, agenouillé, offre son église. Le saint patron de la paroisse, Charles Borromée, se trouve derrière lui.

GR 129 entre Bulskampveld et Doomkerke GR 129 : église de Doomkerke GR 129 : église de Doomkerke

En face de l’édifice religieux, le café « New-York » évoque l’exode vers les États-Unis et le Canada d’une grande partie de la population locale, à partir de 1888. C’est ici, au café, que l’on vendait les tickets de la « Red Star Line », la première compagnie à naviguer directement d'Anvers vers l'Amérique. La traversée durait de 33 à 45 jours selon un vent favorable ou défavorable. On estime que 325 habitants du village et des environs sont partis et que seulement 5 % en sont revenus.

GR 129 : Doomkerke, Koortsveldkapel

Nous quittons Doomkerke en empruntant un sentier, à l’arrière d’une plaine de jeux, aboutissant à la Bruggesteenweg. De l’autre côté de cette chaussée, nous progressons, pendant 300 mètres, sur une petite route et entrons ensuite dans la réserve naturelle « De Vorte Bossen ». Cette zone de 51 ha était jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, une vaste lande. À partir de la première moitié du XIXe siècle, le site a été divisé en blocs carrés et planté de conifères (souvent du pin sylvestre) ; des hêtres, ont été plantés sur les bords.

GR 129 entre Doomkerke et Aalter, Vorte Bossen GR 129 entre Doomkerke et Aalter, Vorte Bossen

À la sortie de la forêt, nous traversons un quartier résidentiel puis, après un tronçon rectiligne de 900 mètres, entre les terres cultivées, nous pénétrons dans un autre bois. Le Hooggoed est une forêt située à environ 30 mètres d'altitude, ce qui pourrait expliquer son nom « Hoog ». Le sol étant sableux, il est aussi appelé champ d'Égypte. Historiquement, cependant, le Hooggoed fait référence à deux zones distinctes au nord et au sud de la forêt actuelle. Au XVIIIe siècle, elles appartenaient toutes deux à un monastère jésuite. Les pères ont abondamment boisé la lande, d'abord avec des feuillus, puis avec des conifères. Le domaine forestier s'étend aujourd’hui sur 120 hectares. Pendant deux kilomètres, nous évoluons dans cette forêt tantôt sur de larges drèves, tantôt sur des petits sentiers.

GR 129 entre Doomkerke et Aalter GR 129 entre Doomkerke et Aalter, Hooggoed

Au terme de ce tronçon bien agréable, nous empruntons la Vijfringenstraat sur 450 mètres. Lorsque celle-ci croise la Bollebekstraat, nous abandonnons le GR 129 pour suivre cette rue en direction de la gare d'Aalter, située à 4 km (hors GR).