Les Randos de Fred & Paul

GR 5 : Diest → Lummen (16 km) - février 2019

Info : pour effectuer cette étape de 19 km dont 16 sur le GR, nous avons pris le train entre les gares de Schulen (1,8 km hors GR) et de Diest (600 m hors GR).

Depuis la gare de Diest, nous devons marcher environ 600 mètres pour atteindre la porte de Schaffen. Des cinq portes qui donnaient accès à la ville, c’est la seule qui a été conservée ; un tiers du trafic entrant et sortant passait jadis par là. Le bâtiment se compose de deux longs tunnels, passant sous l’enceinte, séparés par le Demer. Du côté de la ville se trouvait le poste de garde qui abritait des officiers et des soldats en service. Il y avait deux latrines dans les murs de soutènement adjacents : une pour les officiers et une pour les soldats.

GR 5 : Diest, porte de Schaffen

Devant la porte de Schaffen, un grand poteau indicateur (inauguré en septembre 2017) nous informe des différents sentiers de grande randonnée qui se rencontrent ici : GR 5, GR 512 et GR 561 ; le Streek-GR Hageland est aussi indiqué alors qu’il ne passe pas ici… Le GR 512 : Brabantse heuvelroute, déjà croisé lors de l’étape précédente, relie, en 173 km, Diest à Geraardsbergen (Grammont) et traverse donc d’est en ouest le Brabant flamand et la Flandre orientale. Le GR 561 : Kempen - Maaspad est un sentier de grande randonnée de 200 km entre Diest et Maastricht ; il passe notamment par Lommel et Bree.

Diest, porte de Schaffen : jonction GR 5, GR 512 et GR 561

Nous progressons sous la double enceinte fortifiée et franchissons successivement le Demer et le Zwarte Beek ; nous retrouverons ce second cours d’eau un peu plus loin. Les deux kilomètres suivants ne sont pas très intéressants puisqu’ils se déroulent, sur l’asphalte, dans des quartiers résidentiels.

GR 5 entre Diest et Lummen GR 5 entre Diest et Lummen

Arrivé à proximité du Barenberg (42 mètres d’altitude), le tracé blanc et rouge descend, à travers bois, rejoindre une petite route de campagne. Nous empruntons cette dernière sur 500 mètres et passons, durant ce tronçon, de la province du Brabant flamand à celle de Limbourg.

Descendus à 23 mètres d’altitude, nous allons à présent remonter jusqu’à 55 mètres ! L'ascension se déroule sur de larges chemins au milieu d’une forêt de conifères. Cette dernière, d'environ cent hectares, s'étend sur Zelem et Schaffen. De l’époque romaine jusqu'au XVIIe siècle, le paysage se composait d'une grande lande que les habitants utilisaient comme prairies pour leurs troupeaux. À partir du XVIIe siècle, la plupart des terrains ont été plantés de pins ; celui-ci était surtout exploité dans les mines de charbon du Limbourg, alors en pleine expansion.

GR 5 entre Diest et Lummen, Heesder Heyde GR 5 entre Diest et Lummen, Heesder Heyde

À la sortie du bois, au bord du Zwarte Beek, nous trouvons un banc où effectuer la pause pique-nique. Un endroit bien agréable avec une température très correcte, au soleil, pour un mois de février. Le Zwarte Beek prend sa source à Hechtel-Eksel ; il traverse Beringen et passe sous le canal Albert avant d’atteindre Lummen. Le cours d’eau rejoint le Demer à l’entrée de Diest. C’est l’une des rivières les plus importantes du Limbourg. Depuis ses origines jusqu'à son embouchure, le Zwarte Beek coule alternativement à travers des forêts de pins, des marais, des dunes terrestres et des prairies humides. Avec une superficie de 1 200 ha, sa vallée est la plus grande réserve naturelle gérée par Natuurpunt.

Après la pause, nous suivons brièvement le Zwarte Beek puis, nous marchons durant 1,3 km dans un quartier résidentiel. Sur ce tronçon, l’entrée, très monumentale, d’une maison attire notre regard.

GR 5 entre Diest et Lummen, Zwarte Beek GR 5 entre Diest et Lummen

Le GR 5 se rapproche de l’E314 qu’il rejoint après un beau parcours, d’1,5 km, au milieu d'un massif forestier dénommé « Grote Dorst » (grande soif) ! Nous avançons ensuite, pendant 700 mètres, à côté de l’autoroute et arrivons près d’un tunnel. Le tracé blanc et rouge ne franchit pas, actuellement, l’axe routier préférant effectuer un détour pour nous faire découvrir un arbre remarquable.

GR 5 entre Diest et Lummen, Grote Dorst GR 5 entre Diest et Lummen, Grote Dorst

Nous progressons, pendant deux kilomètres, en direction du Duizendjarige Eik (chêne millénaire). Ce parcours, en légère montée, se fait tantôt sur des sentiers forestiers, tantôt sur des petites routes passant entre prés et champs.

GR 5 entre Diest et Lummen GR 5 entre Diest et Lummen

Ce bel ancêtre, mesurant 14 mètres, est un arbre spécial puisque jadis, toutes ses branches étaient régulièrement coupées à une hauteur de 1 à 2 mètres ; c’est comme pour le saule têtard sauf qu'il s'agit d'un chêne. Aujourd'hui, peu de chênes sont encore étêtés, mais autrefois, c'était une forme de coupe très populaire. Dans la région de Halen, Lummen et Beringen, on dénombre environ 650 chênes de ce genre ; la plupart n’ont plus été coupés depuis 40 ans. La coupe des branches, tous les 10 ans, créait un « nœud », une sorte de bosse à partir de laquelle naissaient de nouvelles branches. Ce bois était utilisé pour tout et n'importe quoi : palissade dans le potager, bois de chauffage, fabrication de manches pour les outils,...

GR 5 entre Diest et Lummen, Duizendjarige Eik

Nous profitons d’une aire de pique-nique, à proximité du chêne millénaire, pour effectuer une pause boisson. Avant de nous remettre en route, petit détour par une tour d’observation d’où nous profitons d’un beau point de vue sur les environs : la vallée du Zwarte Beek et le Willekensberg notamment.

GR 5 entre Diest et Lummen, Duizendjarige Eik

Par un chemin de terre, entre les champs, nous rejoignons la Kwezelstraat ; après 400 mètres, cette rue aboutit à la N725. Nous franchissons l’E314 et prenons un sentier forestier montant vers le Willekensberg ; point culminant de la commune de Lummen et de cette étape (67 mètres d’altitude). La colline sur laquelle nous sommes est un ancien banc de sable qui s’est fossilisé pour devenir une colline de grès ferreux. Le Willekensberg a été boisé après la Seconde Guerre mondiale avec des résineux destinés à l'industrie minière. Cette forêt de conifères a progressivement été transformée en un bois de feuillus qui présente une beaucoup plus grande biodiversité.

GR 5 entre Diest et Lummen

Le GR 5 revient au bord la N725 où nous découvrons la chapelle du Hêtre (Beukenboom). Celle-ci se dresse probablement à l’endroit où se trouvait un hêtre avec une statue de la Vierge. Un jour, un vieux berger estropié constata que la statue avait disparu. En 1640, une statue de la Vierge à l’Enfant, en albâtre, vénérée dans l’église de Lummen depuis des temps immémoriaux, a été transférée processionnellement jusqu’à l’arbre.

Suite à des guérisons miraculeuses, le pasteur décida de faire construire une chapelle. Le jour de la fête de la Visitation de la Vierge Marie, en 1641, la première messe a été célébrée dans la chapelle. La tradition pieuse nous dit que le hêtre, qui avait gardé la statue pendant un certain temps, a commencé à dépérir après son retrait. À la suite de nouvelles donations, une salle a été ajoutée en 1650 ; celle-ci hébergeait un ermite qui gardait la chapelle et la maintenait en ordre. En 1742, le portail fut ajouté.

GR 5 : Lummen, kapel van de Beukenboom

Nous allons à présent suivre, sur 800 mètres, la nationale. Ce trajet ne se fait heureusement pas au bord de la grand-route, mais sur un chemin encaissé, le long de celle-ci. Étant à l’heure de sortie des écoles, nous avons la chance de franchir la N725 en toute sécurité, grâce à la présence d’une policière.

GR 5 entre Diest et Lummen

L’église de Lummen abrite une série de huit peintures relatant le miracle de l’hostie saignante ; malheureusement, l’édifice étant fermé, nous ne pourrons pas admirer ces tableaux. Ces dessins peints ont été découverts, en 1995, lors d’une rénovation en profondeur de l’église. Le 25 juillet 1317, à Viversel (village de la commune d’Heusden-Zolder appartenant alors à la paroisse de Lummen), une hostie a commencé à saigner spontanément après avoir été touchée par des mains impures. L'aumônier a amené cette hostie miraculeuse à l'abbaye d’Herkenrode ; chemin faisant, d’autres miracles se sont produits.

GR 5 : église de Lummen

Nous quittons le centre-ville en prenant, après un rond-point, la Burgmeester Brierstraat. Au terme de cette rue, nous devinons, bien caché, le château « De Burg », le plus vieux château de Lummen. En 1203, l’édifice est cédé au prince-évêque de Liège, Hughes de Pierrepont, par le comte Louis II de Looz. De 1350 à 1837, le château est la possession permanente de la famille de la Marck. Guillaume de la Marck, surnommé le « sanglier des Ardennes », et son arrière-petit-fils Guillaume II de la Marck, surnommé « Lumey » comptent parmi les plus glorieux descendants de cette famille. En 1485, le Burg est totalement détruit, mais il sera rapidement restauré. Le château actuel date en grande partie de cette époque, même s’il a depuis subi des rénovations et des restaurations.

GR 5 : Lummen, kasteel De Burg

Par un chemin herbeux, entre des prairies, nous arrivons, après 700 mètres, à proximité du château Van Loye. C’est là que nous quittons le tracé blanc et rouge afin de rejoindre la gare de Schulen (1,8 km hors GR). Ce parcours s’effectue sur la Loyestraat jusqu’à la N717, puis sur la piste cyclable longeant cette grand-route.

GR 5 entre Lummen et Rekhoven