Les Randos de Fred & Paul

Dijleland : Malines → Eppegem (16 km) - octobre 2020

Info : pour effectuer cette étape, nous avons pris le train entre les gares d'Eppegem et de Malines.

Depuis la gare de Malines, nous devons d’abord marcher 700 mètres pour rejoindre le tracé jaune et rouge près du Volmolen. À la fin du XVe siècle, la cité disposait d'un complexe de sept moulins permettant de contrôler le niveau d'eau de la Dyle. Après l'aménagement de la dérivation de la Dyle, ces moulins devenus superflus furent supprimés. Seul le Volmolen (moulin à foulon qui assouplissait les tissus de laine) a été conservé.

Nous évoluons dans le Jardin botanique et franchissons, 400 mètres plus loin, la Dyle. Plutôt que de suivre le sentier aménagé sur le cours d’eau, le Streek-GR Dijleland préfère effectuer un petit détour pour nous permettre de découvrir l’imposante église Notre-Dame-par-dessus-la-Dyle. Celle-ci a été construite aux XIVe et XVe siècles, là où s'élevait probablement la première église paroissiale de Malines.

Streek-GR Dijleland : Malines, Volmolen

De retour au bord de la Dyle, nous progressons en direction du Grootbrug. En 1301, quand Malines a obtenu le droit d'entreposage du sel, le quai près de ce pont a été rebaptisé « Zoutwerf » (Quai au Sel). On y remarque deux façades en bois, celles des maisons « De Waag » (La Balance), où étaient pesées les marchandises, et « De Steur » (L'Esturgeon), qui servait d'entrepôt.

L'ancienne maison corporative des poissonniers « In den Grooten Zalm » (Au Grand Saumon) possède une belle façade Renaissance qui illustre la richesse de cette corporation, car à l'époque, les autres guildes construisaient toujours des maisons en bois de style gothique. Le grand poisson en relief au-dessus de la porte est entouré d'une banderole portant le nom de la maison.

Streek-GR Dijleland : Malines, la Dyle Streek-GR Dijleland : Malines, Zoutwerf

Le Grootbrug ou Hoogbrug (Grand Pont ou Haut Pont) serait le plus ancien pont de pierre de Flandre ; cet ouvrage de grès, surplombant la Dyle, date du XIIIe siècle. Autrefois, un péage, à la fois sur l'eau et sur la route, y était installé. C’est sur ce pont que nous croisons le tracé du GR 12 : Amsterdam - Bruxelles - Paris avec qui nous cheminerons pendant 9,5 km.

GR 12 : Malines, Grootbrug

Les remparts qui entouraient le centre de Malines aux XIIIe et XIVe siècles comportaient douze portes. Au bout de la Hoogstraat s'élève l'unique porte ayant été conservée, la Brusselpoort (Porte de Bruxelles) érigée, au XIIIe siècle, en pierre de Tournai et de Balegem. Son étage supérieur a été supprimé, vers 1580, sur ordre de l’occupant espagnol. Les fortifications ont été abattues au XIXe siècle pour laisser la place aux actuels boulevards extérieurs.

GR 12 : Malines, Brusselpoort

Nous quittons le centre-ville en franchissant le canal Louvain - Dyle. Au départ de Louvain, il dessert Malines avant de rejoindre, après 30 km, à l'écluse du « Zennegat », la partie navigable de la Dyle donnant accès à l'Escaut via le Rupel. Le canal a été creusé en 1750 pour desservir les brasseries installées à Louvain ; il fait partie des plus anciens canaux du pays. Son parcours, longeant la vallée de la Dyle, compte cinq écluses.

GR 12 : canal Louvain - Dyle

Le tracé jaune et rouge nous emmène dans le Vrijbroekpark, un bel espace vert de 50 hectares en bordure de la ville, où nous progressons pendant environ 1 km. À la sortie de ce parc, nous suivons, sur un kilomètre, la Stuivenbergbaan et passons ainsi sous l’autoroute E19.

GR 12 : Malines, Vrijbroekpark

C’est devant une chapelle dédiée à Notre-Dame de la Miséricorde que ce tronçon routier, peu passionnant, se termine. Si l’origine de cette chapelle n’est pas connue, il semble qu’elle date de la seconde moitié du XVIIIe siècle. À l’intérieur de l’édifice, nous découvrons une quarantaine de figurines en céramique regroupées en deux processions : une procession mariale à gauche et une procession funéraire à droite ; elles ont été réalisées par Georges Herregodts.

GR 12 entre Malines et Zemst GR 12 entre Malines et Zemst

Tandis que nous évoluons sur un chemin herbeux (et boueux) au milieu d’un champ de maïs, nous essuyons une petite averse. Après 1,5 km, nous traversons la Senne (suivie depuis 400 mètres) et continuons brièvement sur l’autre rive. Cette rivière prend sa source à une quarantaine de kilomètres de Bruxelles, près de Soignies. Ses eaux traversent Rebecq, Tubize et Hal avant d’atteindre Bruxelles. À la sortie de la capitale, la Senne coule vers Vilvorde et Zemst puis se jette, après 103 km, dans la Dyle.

GR 12 entre Malines et Zemst

Un tunnel aménagé pour les cyclistes nous permet de franchir en toute sécurité une voie ferrée puis, nous marchons, pendant 1,3 km, sur un sentier asphalté passant entre la Senne et l’Eglelemvijver. Cet étang, de 43 hectares, a été creusé, à la fin des années 1960, comme une fosse d'extraction de sable pour construire l'autoroute E19. Le site est fréquenté par de nombreux pêcheurs, mais aussi par les amateurs de voile ou de planche à voile.

GR 12 entre Malines et Zemst GR 12 entre Malines et Zemst, Eglelemvijver

Nous quittons la province d’Anvers pour celle du Brabant flamand et empruntons un chemin dont l’accès nous est pourtant interdit par une barrière de chantier. Nous contournons ainsi le château de Relegem. Ce bel édifice, entouré de douves, date dans son état actuel de la seconde moitié du XVIIIe siècle, mais son origine remonterait au XIVe siècle.

GR 12 : château de Relegem

Après avoir traversé la Hoogstraat, nous progressons sur des chemins herbeux au milieu de la campagne et parvenons à un croisement où le GR 12 nous quitte tandis que le GR 128 : Vlaanderenroute nous rejoint. Ce sentier de grande randonnée, qui relie sur 680 kilomètres Wissant (en France) à Aachen, nous tiendra compagnie jusqu’à la fin de l’étape.

GR 12 entre Malines et Zemst

Nous avançons au bord de la Wormelaarstraat et pénétrons, 700 mètres plus loin, dans le Dalemansbos. Ce bois d’une superficie de 24 ha était à l'origine le parc du château appartenant au baron d'Arnethan. La forêt est caractérisée par un grand étang (quasiment à sec) que nous allons contourner via d’agréables sentiers.

Streek-GR Dijleland entre Zemst et Eppegem, Dalemansbos

À la sortie du Dalemansbos, nous franchissons un portillon et suivons une allée rectiligne aboutissant, après 400 m, en face du château « Linterpoorten ». Ce nom, mentionné pour la première fois en 1593, était celui d’une ferme située sur un vaste domaine. Le baron Jean-Joseph van Volden fit ériger le château néoclassique à côté de la ferme carrée, en 1775 ; son apparence n'a guère changé depuis. Le site appartient aujourd’hui à la famille d'Ursel, descendante du baron van Volden.

Streek-GR Dijleland entre Zemst et Eppegem, Linterpoorten

Le Streek-GR Dijleland emprunte, durant 550 mètres, un étroit sentier rectiligne, entre les terres cultivées, menant au terrain de football d’Eppegem. Nous marchons ensuite à travers des quartiers résidentiels et parvenons 1,5 km plus loin au centre du village. L’église, dédiée à Saint-Clement, a été détruite par les Allemands en août 1914 ; elle a été reconstruite en 1921. C’est près de l’édifice religieux que nous croisons, même si rien ne l’indique, le tracé du Streek-GR Groene Gordel. Ce circuit de 145 km résulte de l'association de plusieurs chemins de grande randonnée qui traversent le Brabant flamand ; ils sont reliés entre eux par de nouveaux tronçons afin d'effectuer une grande boucle autour de Bruxelles.

Streek-GR Dijleland entre Zemst et Eppegem Streek-GR Dijleland : Eppegem, église Saint-Clement

Grâce à une passerelle métallique, nous franchissons la Senne et atteignons, peu après, la N270. Au-delà du tunnel ferroviaire, tandis que le tracé jaune et rouge s’en va vers la gauche, nous tournons à droite vers la gare où nous terminons cette étape.