Les Randos de Fred & Paul

GR 5 : Westerlo → Testelt (19 km) - juin 2021

Info : pour effectuer cette étape de 21 km dont 19 sur le GR, nous avons pris le train entre les gares de Testelt (1,5 km hors GR) et Leuven, puis le bus De Lijn 306 entre Leuven (Station) et Westerlo (de Merodedreef) (600 m hors GR).

Depuis l’arrêt de bus, nous n’avons que 600 mètres à parcourir pour rejoindre le GR 5 près de l’auberge de jeunesse de Westerlo. De retour sur le tracé blanc et rouge, nous suivons une drève aboutissant à un carrefour de huit voies, en forme d’étoile. Ces drèves ont été aménagées, au début du XVIIIe siècle, par Jean-Philippe Eugène de Merode.

GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode

Une autre allée forestière nous mène vers le point culminant de la commune de Westerlo : l'Asberg, une dune de sable de 24 mètres de haut. À l'époque préhistorique, cette colline aurait servi de cimetière. Dans la descente, une passerelle en bois, nous permet de franchir une route en toute sécurité. Un peu plus loin, nous parvenons au bord de la Grote Nete (Grande Nèthe) ; pendant 1,8 km, nous suivons les méandres de ce cours d’eau. Ce parcours, bien agréable, passe à côté d’une zone marécageuse « De Kwarekken ».

GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode, Grote Nete

Nous traversons la N19 et toujours en longeant la Grote Nete, nous admirons, sur la gauche, le château de Merode. Situé à la frontière du duché de Brabant et de la principauté de Liège, un premier donjon aurait été construit ici au XIVe siècle ; l’épaisseur des murs (jusqu’à 2,75 m aux endroits les plus proches du sol) confirme la fonction militaire des lieux. Cette propriété appartenait à la famille de Wesemael dont la dernière fille épousa Richard Ier de Merode, vers 1361. Depuis lors, cette famille est liée à l’histoire de la commune de Westerlo.

Plus tard, de nouvelles ailes ont été ajoutées. Au milieu du XVIe siècle, une cour intérieure a été construite devant le donjon. Des murs et une tour-porche semi-circulaire entouraient cette cour. Au XVIIIe siècle, les tours d’angle ont été reliées par les ailes actuelles. L’ensemble de ses aménagements est assez atypique pour un château d’origine moyenâgeuse à vocation défensive. En 1930, à l’occasion du centenaire de l’indépendance de la Belgique, tous les membres de la famille Merode ont été élevés du rang de comte de Merode à celui de prince de Merode. Depuis 2006, le château de Westerlo est sous la responsabilité du prince Simon de Merode.

GR 5 : Westerlo, château de Merode

Après environ 700 mètres, nous nous éloignons de la Grote Nete en prenant, sur la droite, un chemin caillouteux. Au début de celui-ci, nous découvrons « Het Trammeke » qui, contrairement à ce que son nom laisse penser, est un système d’écluse. Ce barrage mobile, construit en 1874, permettait de réguler le niveau d'eau de la Grote Nete afin que les activités agricoles soient possibles sur les champs adjacents. Le système permettait aussi de vidanger annuellement l'étang du château de Merode (auquel appartenait le Trammeke). Même si le système d'écluse ou de déversoir n’est plus utilise, le mécanisme de traction est encore en grande partie intact ; il a été classé en 1999 comme monument archéologique industriel.

GR 5 : Westerlo, Trammeke

Au bout de ce chemin, presque rectiligne, d’un kilomètre, nous rejoignons une petite route. Le GR 5 suit brièvement cette dernière avant de prendre, sur la gauche, la Berglaan qui devient, après les dernières maisons, un chemin de terre. Nous avançons en lisière de forêt jusqu’à la Diestsebaan ; de l’autre côté de cette route, un panneau nous informe que nous pénétrons dans le « Hertberg ».

GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode

Pendant près de 3 km, nous évoluons dans ce domaine forestier de 310 hectares qui appartenait jadis à la famille de Merode. En 2000, le prince a mis en vente quelque 1 500 hectares de ses propriétés dont la plus grande partie était une réserve naturelle boisée. Pour éviter la fragmentation, l'Agence foncière flamande a acheté l'ensemble de la zone en janvier 2004. Les allées forestières que nous empruntons servaient, autrefois, de voie privée pour les princes de Merode entre le château de Westerlo et l'abbaye d'Averbode ; habituellement, elles étaient en bien meilleur état que les routes publiques environnantes.

GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode

À la fin de ce parcours forestier, le tracé blanc et rouge progresse à l’arrière d’un lotissement avant de longer une prairie. Nous traversons la N212, près du centre de Blauberg, et passons, un peu plus loin, de la province d’Anvers à la province du Brabant flamand. Nous abordons ensuite un parcours, d’environ trois kilomètres, à travers l’« Averbode Bos & Heide » qui nous mène jusqu’à l’abbaye d’Averbode.

GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode GR 5 entre Westerlo et l'abbaye d'Averbode

En 1134, le comte de Looz invita les prémontrés de l’abbaye anversoise Saint-Michel à venir s’établir sur ses terres. Dans les premières décennies de son existence, l’abbaye acquit de nombreuses propriétés, que ce soit par don, échange ou achat. Les ressources qu’elle en tirait permettaient d’entretenir ses occupants et de financer la construction de nouveaux édifices à Averbode et dans les paroisses qui étaient sous sa juridiction. Jusqu’à la fin du XIVe siècle, l’abbaye connut une période de prospérité.

Le XVe siècle, et ses nombreux troubles politiques, fut moins propice à l’abbaye. En 1499, un grave incendie détruit l’église et une partie des bâtiments monastiques. L'église est rapidement reconstruite, mais les temps sont durs. L’abbaye est pillée quatre fois en un demi-siècle et, en 1578, les moines, obligés de quitter les lieux, se retirent dans leur refuge de Diest ; cet exil dura jusqu’en 1604. L’abbaye se développa à nouveau et l’on édifia d’importants bâtiments, dont l’église baroque construite entre 1664 et 1672. La tour, du plus pur baroque, fut érigée vers 1700 ; selon la tradition des prémontrés, elle se dresse à côté du chœur.

GR 5 : abbaye d'Averbode

L’abbaye supprimée en 1797, suite à la Révolution, ne fut ramenée à la vie qu’en 1834. Elle connut alors un nouvel essor, les chanoines se faisant éditeurs et imprimeurs, missionnaires à l'étranger. Nous pénétrons sur le site par un remarquable porche, construit, en grès ferrugineux, au XIVe siècle ; c’est la partie la plus ancienne de l'ensemble.

GR 5 : abbaye d'Averbode

Autour de la vaste cour intérieure, nous découvrons un bâtiment qui servait jadis d’habitation pour le personnel et qui porte, depuis 1732, le nom d’aumônerie. Son premier étage accueille aujourd'hui les hôtes de l’abbaye. Les ancrages dans le mur forment le millésime 1651, année au cours de laquelle le bâtiment subit une restauration.

GR 5 : abbaye d'Averbode

De l’autre côté de la cour se trouve le quartier de l’abbé, en style Louis XIV, qui fut, comme les bâtiments conventuels, construit dans la période 1713-1732. L’alternance du grès blanc et de la pierre rougeâtre donne à la façade un aspect particulièrement pittoresque.

GR 5 : abbaye d'Averbode

Nous quittons l’abbaye d’Averbode en empruntant une large drève menant à la chapelle du couronnement (Kroningskapel). Celle-ci a été érigée, en 1912, sur une colline, pour commémorer les grandes festivités du couronnement de Notre-Dame du Sacré-Cœur en 1910. Au-dessous du porche se trouve une fresque représentant la cérémonie du couronnement.

GR 5 : Averbode, Kroningskapel

Le GR 5 traverse un quartier résidentiel et évolue ensuite dans la réserve naturelle « Demerbroeken » en direction de Testelt. Cet agréable tronçon, de 1,4 km, se déroule tantôt sur des chemins de terre, tantôt sur des caillebotis. Seul le coassement des grenouilles présentent en grand nombre dans cette zone marécageuse vient perturber la quiétude des lieux.

GR 5 entre l'abbaye d'Averbode et Testelt GR 5 entre l'abbaye d'Averbode et Testelt

Par un chemin caillouteux, nous parvenons à la fin de cette étape ; il nous faut toutefois encore marcher pendant 1,5 km (hors GR) afin d’atteindre la gare de Testelt où nous avons laissé la voiture ce matin.

GR 5 entre l'abbaye d'Averbode et Testelt